Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 avril 2015 - 07:46 | Mis à jour : 07:55

Table ronde sur l’agrile du frêne

Ghislain Plourde

Par Ghislain Plourde, Journaliste

Twitter Ghislain Plourde

Le Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval tiendra une table ronde sur l’agrile du frêne le 23 avril prochain.

L’exercice, qui se déroulera durant la Semaine de la terre, permettra, entre autres, de faire le point sur l’état de la situation en sol lavallois. L’activité, gratuite et ouverte à tous, aura lieu au Pavillon du Boisé Papineau à compter de 19 h. Cependant, les places sont limitées.

Plus de détails sur l'événement en cliquant sur la page Facebook de l'activité.

Rappel

L'agrile du frêne est un insecte en provenance de l'Asie orientale qui décime les frênes et est présent sur l'île Jésus depuis trois ans. Ce coléoptère vert émeraude mesure environ 1 cm.

Il s'attaque au frêne, qui compte une soixantaine d'espèces. Il se propage en volant d'arbre en arbre, mais la manipulation du bois est aussi à l'origine des infestations : transport du bois de chauffage, du matériel de pépinière, des copeaux de bois, etc.

À Laval seulement, on dénombre environ 5 000 frênes sur les terrains publics et environ le même nombre sur des propriétés privées, d'où l'importance de ralentir la propagation de cet insecte qui ne peut être enrayé.

Au dernier relevé de la Ville, en février 2015, l’agrile du frêne avait été détecté en forte présence autour des secteurs suivants : parc Gagné, parc de Montceau, parc Bizet, en bordure de la rue Trieste, parc des Coccinelles, parc Christos-Karigiannis et le parc Bigras.

La plus récente carte sur la présence de l’agrile du frêne se trouve ici.

La Ville a traité préventivement 250 frênes à l’été 2014. Elle compte faire de même auprès de 1000 autres arbres cet été. Durant l’hiver, elle a abattu ceux qui étaient en mauvais état.

Historique

En septembre dernier, la Ville de Laval confirmait la présence de l’agrile du frêne sur son territoire, l’insecte ayant été trouvé dans 34 des 66 pièges installés.

Deux ans auparavant, en août 2012, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) confirmait avoir capturé l’insecte dans un de ses pièges posés près de la rivière des Prairies dans le quartier Laval-des-Rapides.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.