Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 décembre 2016 - 15:22 | Mis à jour : 15:25

Décision de Québec concernant le dossier Vaillancourt

Le gouvernement du Québec remet à la Ville de Laval les sommes dues à Revenu Québec

Par Salle des nouvelles

Le maire de Laval, Marc Demers a salué chaleureusement le geste de Québec et remercié le Premier ministre du Québec, Monsieur Philippe Couillard,  ainsi que tous les membres du Conseil des ministres qui, par le décret adopté hier, ont convenu de la remise totale à la Ville de Laval des sommes réclamées par Revenu Québec sur les remboursements effectués par Gilles Vaillancourt.

«C’est un geste d’équité qu’il faut reconnaître et souligner de la part du Gouvernement du Québec envers tous les citoyens de Laval qui ont été des victimes dans toute cette affaire. Je veux particulièrement remercier, au nom de la population lavalloise, les Ministres Carlos Leitão et Francine Charbonneau pour leur appui dans le dossier» a déclaré Monsieur Demers.

Le maire de Laval a également souligné l’ouverture et la collaboration de Revenu Québec quant à cette décision de renoncer, en faveur des citoyens lavallois, aux sommes des impôts, des intérêts et des pénalités payables par Gilles Vaillancourt découlant des manquements à ses différentes obligations fiscales.

«C’est une réponse rapide à une requête qui nous apparaissait toute légitime. Cela mérite d’être également considéré dans la volonté du gouvernement du Québec de contribuer à réparer les préjudices causés aux citoyens de la Ville de Laval» a conclu le maire de Laval, Monsieur Marc Demers

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.