Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 janvier 2017 - 08:32 | Mis à jour : 08:35

Le député de Laval-des-Rapides présente ses condoléances aux familles des victimes de la fusillade contre la mosquée de Sainte-Foy

Par Salle des nouvelles

Le député de Laval-des-Rapides et adjoint parlementaire de la ministre de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation, M Saul Polo présente ses sincères condoléances aux familles des victimes de l’attentat qui a touché le Centre culturel islamique de Sainte-Foy. Il tient également à adresser ses sympathies aux membres des communautés musulmanes de sa circonscription, et les assure de son soutien dans ces moments difficiles.

«Nous vivons des moments tragiques, et nous devons ensemble nous unir et condamner unanimement tout acte de violence envers les Québécois, quelles que soient leur croyance ou leur origine ethnique. Cette tragédie qui a touché le centre du Québec hier soir à des répercussions dans tous nos foyers, et nous devons réfléchir collectivement aux moyens de combattre la haine, la division et la violence. Mais pour le moment, l’heure est au recueillement, et j’ai aujourd’hui une pensée particulière pour les membres de la communauté musulmane de ma circonscription, je pense, également à mes proches de confession musulmane et je ne peux que leur témoigner de ma profonde sympathie, et leur réaffirmer qu’au Québec, ces gestes sont et resteront toujours inacceptables. »

Le député était présent hier soir à la veillée citoyenne organisée au métro Montmorency pour se recueillir avec les Lavalloises et les Lavallois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.