Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 février 2017 - 09:54

Investissements pour diminuer l’attente dans les hôpitaux

224 nouvelles places en CHSLD à Laval

Par Salle des nouvelles

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et la ministre responsable de la région de Laval, madame Francine Charbonneau, annoncent une aide financière de près de 12,4 M$ pour la région de Laval. Ce montant servira à la création de 224 places pour les personnes qui sont en attente de services en hébergement et à l’ajout d’effectifs en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Financement pour libérer des lits de soins actifs dans les centres hospitaliers
La région de Laval recevra un montant de 11,7 M$ pour la création de 224 places en CHSLD, dont 128 places pour une clientèle âgée en lourde perte d’autonomie et 96 places pour une clientèle âgée en perte d’autonomie moins importante. Ainsi, ce sont autant de lits de soins aigus qui se libèreront dans les centres hospitaliers de la région. Cette initiative découle directement de l’investissement de 100 M$ annoncé le 7 décembre dernier, visant à désengorger les urgences et à diminuer le temps d’attente dans les hôpitaux du Québec.

« En offrant un accès plus rapide à ces types de services, non seulement nous donnons une réponse précise aux besoins de la population, et particulièrement aux personnes âgées, mais nous venons favoriser l’utilisation optimale des lits de courte durée dans les centres hospitaliers. Ceux-ci doivent être utilisés pour des patients qui nécessitent des soins aigus, non pas pour ceux qui requièrent des soins chroniques ou continus. C’est un investissement considérable qui améliorera l’accès à Laval  », a déclaré le ministre Barrette.

Investissement pour l’ajout d’effectifs en CHSLD
Pour soutenir cette offre de service accrue et plus précisément en vue d’améliorer les soins et les services offerts dans les CHSLD, les deux ministres ont également annoncé un investissement de 688 800 $ destiné à l’embauche de personnel. Cela représentera 12 personnes de plus dans les CHSLD de la région de Laval, qui occuperont des postes de préposés aux bénéficiaires, d’infirmières auxiliaires ou d’infirmières. Rappelons que le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, avait annoncé un investissement additionnel global de 65 M$ pour l’ajout de ces types de ressources dans l’ensemble du Québec, à l’issue du Forum sur les meilleures pratiques en CHSLD, tenu en novembre dernier.

« Les aînés sont au cœur de nos priorités et c’est pourquoi le gouvernement du Québec travaille à faire des CHSLD de véritables milieux de vie, accessibles, empreints de respect et qui assurent l’intimité, la sécurité, la dignité ainsi que le bien-être physique et psychologique des résidents. L’embauche de personnel supplémentaire en CHSLD, jumelée à l’augmentation du nombre de places qui y sont offertes, nous permet d’aller en ce sens. Je suis heureuse de l’impact positif de ce nouveau soutien financier sur l’offre de service de santé et de services sociaux pour les citoyennes et les citoyens de Laval », a déclaré la ministre Charbonneau.

« Au cours des derniers mois, nous avons multiplié les initiatives pour faire en sorte que chaque personne reçoive les bons services, aux bons endroits, selon son état de santé. L’accès facilité aux soins et aux services du réseau constitue notre principal cheval de bataille, et nous démontrons une fois de plus que nos actions convergent vers cet objectif », a conclu le ministre Barrette.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.