Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 mars 2017 - 11:07

La loterie Grande Vie de plus en plus populaire au Québec

Une Lavalloise est la deuxième gagnante du 1000 $ par jour à vie!

Par Salle des nouvelles

Mme Nicole Dulude, de Laval, a mis la main sur le gros lot de la Grande Vie, soit 1 000 $ par jour à vie, lors du tirage du 13 mars. Elle a choisi le montant forfaitaire de 7 000 000 $. Elle le partage avec son fils et son conjoint, MM. Stéphane Dulude, qui réside quant à lui en Mauricie, et Robert Hayeur.

Mme Dulude, qui joue occasionnellement à la loterie, a l’habitude de vérifier ses billets en arrivant au kiosque où elle travaille. « Cette fois-ci, la musique du terminal a chanté autrement! » dit-elle. Lorsqu’elle a constaté qu’elle remportait le gros lot de la Grande Vie, elle ne le croyait tout simplement pas. Très excitée, elle a tout de même continué à travailler. « Mes quatre heures de travail m’ont paru comme 24 heures! Mais j’ai eu bien du plaisir à faire comme si de rien n’était lorsque les gens me parlaient du gros lot de la Grande Vie gagné au Québec lors du tirage de la veille », ajoute Mme Dulude. Le couple prévoit faire l’achat d’un condo et « surtout se reposer le pompon! »

Les gagnants ont reçu leur lot au Kinzo des Galeries Laval en présence d’Yves Corbeil.

Depuis son lancement, la loterie Grande Vie a déjà fait de nombreux heureux dans la province, dont deux gagnants du gros lot et près d’une dizaine de chanceux qui ont remporté le lot secondaire, soit une rente de 25 000 $ par année à vie (ou un montant forfaitaire de 500 000 $).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.