Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 mars 2017 - 14:45

Plus de services dans la région de Laval pour les jeunes en difficulté

Par Salle des nouvelles

Afin d'offrir plus de services aux jeunes en difficulté et à leur famille, le gouvernement du Québec accorde un financement de 540 800 $ à la région de Laval afin d'améliorer l'accessibilité des services psychosociaux et des services de protection de la jeunesse. Ce rehaussement budgétaire correspond à un montant récurrent sur une base annuelle. Celui-ci s'inscrit dans le cadre du financement global de 12 M$ annoncé le 1er mars dernier.

Une partie de ce financement régional, qui s'élève à 257 200 $, sera consacrée à l'amélioration de l'accès aux services psychosociaux et à l'augmentation du taux de prise en charge des jeunes par les travailleurs sociaux, les éducateurs et les psychoéducateurs. À titre d'exemple, mentionnons différents services sociaux tels que de l'accompagnement, des conseils, ou du soutien pour les jeunes.

L'autre partie de la somme octroyée, 283 600 $, permettra à l'établissement de s'ajuster à l'augmentation des situations rapportées au Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ). En effet, cela permettra de diminuer les listes d'attente, notamment pour l'évaluation des signalements reçus par le DPJ et pour l'application de mesures lorsque cela s'avère nécessaire.

Il est également important de rappeler que les jeunes dont la sécurité pourrait être compromise reçoivent l'assistance nécessaire, et ce, sans délai.

Citations :
« Avec les sommes annoncées aujourd'hui, je suis convaincue que nous allons faire une différence dans la vie de plusieurs jeunes et de leur famille. En étant en mesure d'agir le plus en amont possible, nous souhaitons faire en sorte que moins de jeunes se retrouvent en protection de la jeunesse. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie
« Cette aide supplémentaire à notre région aura certainement un effet très positif sur la qualité de vie des jeunes d'ici et de leur famille. On sait tous à quel point il est important d'intervenir le plus tôt possible dans la vie des jeunes. Je me réjouis que nous nous donnions les moyens de mieux contribuer à l'épanouissement futur de toute notre communauté. »

Francine Charbonneau, ministre responsable de la région de Laval
 
Faits saillants :
La répartition des sommes consacrées à chaque région est faite notamment en fonction de certains indicateurs socio-économiques, dont la défavorisation matérielle et sociale et la particularité autochtone de chacune des régions.

Afin de s'assurer que les sommes annoncées auront un impact concret auprès des jeunes et de leur famille, une reddition de compte sera exigée aux établissements. Parmi les critères pour cette reddition, notons l'augmentation des services et la diminution des listes et des délais d'attente.

Rappelons qu'annuellement, 990 M$ sont investis pour les services en protection de la jeunesse. Mentionnons également que depuis 2011-2012, une enveloppe supplémentaire de 1 M$ est répartie chaque année entre différentes régions du Québec qui font face à une situation problématique à l'égard de leur liste d'attente.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.