Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 avril 2017 - 13:38

Glace : mieux vaut être trop prudent

Le Service de sécurité incendie rappelle la prudence en période de dégel

Par Salle des nouvelles

Le Service de sécurité incendie de Laval rappelle aux citoyens d’être prudents et d’éviter de s’aventurer sur les plans d’eau ces temps-ci. Avec le redoux et la hausse du niveau des rivières, certains endroits glacés pourraient représenter des dangers.  
 
En effet, depuis le début du printemps, on rapporte de nombreux incidents où la glace s’est  effondrée sous le poids des véhicules, ou pire encore, des citoyens tombés à l’eau.
 
Le retour des températures clémentes peut diminuer rapidement l’épaisseur d’une glace, qui doit être d’au minimum 10 cm pour supporter le poids d’un humain. Une motoneige en requiert 12 cm, une voiture, 20 cm et un camion, 30 cm. Il faut savoir que l’épaisseur n’est pas un gage de sécurité et qu’elle n’est pas uniforme sur l’ensemble d’un cours d’eau.
 
S’aventurer dans des endroits non balisés représente un risque élevé d’incidents, car un regard à l’œil nu n’est pas suffisant pour bien lire l’épaisseur de la glace.
 
Sachez que la Garde côtière canadienne, par l’entremise d’un aéroglisseur, a commencé le déglaçage de la rivière des Mille-Îles et poursuivra le travail sur la rivière des Prairies dans les prochains jours.
 
Si vous êtes témoin de personnes en danger sur la glace, composez le 911. Le Service de sécurité incendie de Laval dispose d’équipes spécialisées pour le sauvetage sur glace et en eau froide.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.