Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 avril 2017 - 09:58 | Mis à jour : 10:01

Forum jeunesse sur la radicalisation et l’extrémisme violent au Collège Montmorency

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Les 21 et 22 avril derniers, se sont réunis au Collège Montmorency une trentaine de jeunes du secondaire et du collégial, accompagnés de leurs professeurs de philosophie et d’éthique et culture religieuse, afin d’approfondir leur réflexion sur le thème Médias, propagande et radicalisation dans le cadre du Forum sur la radicalisation et l’extrémisme violent. 

Ce forum vise à développer chez les jeunes une conscience plus éclairée des enjeux démocratiques actuels et un esprit critique dans une perspective d’éducation à la citoyenneté. Les participants ont pu s’y préparer grâce à la trousse pédagogique mise à leur disposition et aux conférences d’experts organisées en amont du Forum. 

Au terme de leurs échanges, les jeunes ont conclu qu’il était urgent de former des citoyens bien informés, capables de vérifier la validité des sources d’information. Ils demandent que l’on favorise une éducation axée sur le développement d’un esprit critique en matière d’information et suggèrent que les journalistes reçoivent une formation spécifique sur certains sujets qu’ils couvrent. Notons finalement qu’ils souhaitent voir les journalistes soumis à un code de déontologie. Ils ont produit un « avis jeunesse » présentant le bilan de leurs réflexions qui sera rendu public prochainement.

Le Forum est organisé par le Programme interordres sur la radicalisation et l’extrémisme violent, en collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde.

Visionner la vidéo du Forum 2017.
Consulter la trousse pédagogique du Forum 2017.
Site Web du Forum sur la radicalisation et l’extrémisme violent.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.