Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 mai 2017 - 14:36

Le maire de Laval à la CCMM

Par Salle des nouvelles

« Je veux vous présenter Laval aujourd’hui, une ville transformée qui s’affirme comme la troisième grande ville du Québec, avec une économie solide, dynamique et diversifiée, une ville qui vous offre un grand potentiel de développement. »
Marc Demers
 

C’est ainsi que le maire de Laval, Marc Demers, s’est adressé à plus de 250 membres et invités de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM). Après avoir remercié le président de la Chambre, M. Michel Leblanc, pour cette occasion exceptionnelle qu’on lui offrait de parler de l’étonnante diversification de l’économie lavalloise, le maire Demers a exposé en trois volets toute la métamorphose municipale, toujours en progression rapide.
 
Que ce soit au chapitre de la gouvernance, à celui du développement économique ou au regard de son nouveau centre-ville, Laval offre un environnement d’affaires privilégié. Au cours de sa présentation, M. Demers a passé en revue la reconstruction et la réorganisation de la municipalité, non seulement pour offrir un meilleur service, plus intègre, transparent et efficace à toute la population, mais aussi pour garantir la qualité des services aux entrepreneurs, promoteurs et commerçants, et ce, au moyen d’un guichet unique.
 
« En réponse aux consultations tenues avec la communauté d’affaires lavalloises, nous avons créé le Service du développement économique. Depuis, des démarches qui demandaient souvent plus de deux ans peuvent dorénavant se traiter dans un délai moyen de 45 jours », a mentionné le maire Demers, n’hésitant pas à rappeler au passage que la communauté d’affaires de Laval est inspirante.
 
La progression de Laval
Faisant état des atouts lavallois majeurs, le maire Demers a rappelé fièrement que la cote de crédit attribuée par S&P Global ne cessait de s’améliorer, précisant également que de toutes les villes québécoises évaluées par l’agence de notation, Laval est celle qui a maintenant la cote de crédit la plus élevée.
 
Le maire de Laval a cité un extrait du rapport en soulignant que cette cote de crédit se justifiait par « […] des liquidités exceptionnelles, une très forte économie, une très solide performance budgétaire et une gestion financière rigoureuse. Ses perspectives positives pour les deux prochaines années sont fondées sur l’amélioration continue des pratiques de gestion financière, la stabilité politique et la capacité démontrée de bien suivre sa planification du capital à long terme. »
 
La population de Laval, chiffrée à environ 430 000 résidants, est un autre atout majeur de Laval. En 10 ans, la ville a connu une croissance démographique de 15 %. Les perspectives pour les 20 prochaines années annoncent une croissance deux fois plus forte que celle du Québec. Toujours au chapitre des atouts, le PIB de Laval s’est accru en moyenne de 3,8 % au cours des dernières années et au regard de la diversification, Laval est la deuxième économie la plus diversifiée au Québec. On y compte plus de 11 000 entreprises dans lesquelles travaillent plus de 156 000 personnes et ces données connaissent une croissance continue depuis 2001.
 
Une ville attrayante, un centre-ville en effervescence
Rappelant que le tourisme de loisirs et d’affaires est un moteur économique de premier plan pour Laval – le taux d’occupation des hôtels à 77 % est le plus élevé du Québec et les recettes dépassent les 200 millions de dollars - le maire Demers a convié l’auditoire à un tour guidé du centre-ville lavallois en devenir. Parmi les installations majeures qui animeront le cœur de Laval, M. Demers  a  cité entre autres le nouveau BioCentre Armand-Frappier, le futur complexe aquatique, l’Espace Montmorency, Urbania, et bien sûr, le complexe multifonctionnel de la Place Bell, pouvant accueillir 10 000 personnes : un investissement de 200 millions de dollars qui deviendra le domicile du club-école du Canadien de Montréal, le Rocket de Laval.
 
Un solide travail d’équipe
Le maire de Laval a également tenu à saluer la volonté marquée et la mobilisation soutenue des 3 500 employés municipaux qui, sous le leadership du directeur général Serge Lamontagne, ont mis l’épaule à la roue pour « adhérer à de nouvelles pratiques.»
   
Enfin, voulant évoquer le fait que la prospérité économique et le dynamisme d’une grande ville reposent en bonne partie sur le partenariat étroit qu’elle est capable d’entretenir avec ses gens d’affaires, le maire de Laval a tiré cette conclusion : « souvenez-vous qu’à Laval, votre succès, c’est notre succès! ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.