Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 mai 2017 - 09:14

Allez les Bruns!

Élargissement de la collecte des matières organiques à 20 000 nouvelles portes

Par Salle des nouvelles

C’est sous le cri de ralliement « Allez les Bruns ! » que commence ce matin la distribution des bacs roulants bruns à 20 000 nouveaux foyers, répartis sur tout le territoire lavallois. Ces nouvelles recrues se joignent ainsi à l’équipe des Bruns afin d’intégrer la collecte des matières organiques à leur routine.
 
Démarrée à l’automne 2016 avec l’implantation de 10 000 bacs, cette importante phase d’élargissement de la collecte des matières organiques à l’ensemble des maisons unifamiliales et des immeubles de 7 logements et moins se poursuivra progressivement jusqu’en 2020.  L’objectif : satisfaire aux exigences gouvernementales visant la valorisation de 60 % des matières organiques générées sur le territoire. À noter que depuis 1996, certains secteurs de Champfleury, Chomedey et Laval-des-Rapides bénéficient de ce service. Ce projet-pilote avait fait de Laval une des toutes premières municipalités à proposer la collecte à trois voies (déchets, matières recyclables et organiques).
 
« En 2016, près de 3 000 tonnes de matières organiques ont été valorisées, ce qui représente une moyenne de 254 kg par foyer… et surtout, ce sont 300 camions à ordures pleins qui n’ont pas été envoyés au site d’enfouissement! C’est un bilan extrêmement positif qui ne fera que croître annuellement avec le déploiement du service à près de 140 000 adresses d’ici 2020. Je suis donc particulièrement fière de revêtir le chandail des Bruns ce matin », a déclaré avec enthousiasme Virginie Dufour, membre du comité exécutif, conseillère municipale de Sainte-Rose et responsable des dossiers environnementaux.
 
Une attention particulière a été portée afin que ce service soit présent dans tous les quartiers.
La carte détaillée du déploiement est accessible en ligne.
 
Bénéfices environnementaux
En détournant du site d’enfouissement les résidus verts et alimentaires pour les transformer en compost, la Ville de Laval souhaite diminuer le volume de déchets enfouis. Cette mesure permettra notamment de réduire l’émission de gaz à effet de serre, qui contribuent grandement aux changements climatiques. De plus, le compost obtenu à partir des matières organiques collectées est un engrais naturel qui leur donne une nouvelle vie en contribuant à enrichir les sols.
 
À propos des 20 000 nouveaux joueurs
La campagne de promotion et de sensibilisation aux bonnes pratiques de collecte des matières organiques se décline sous une thématique sportive afin de fédérer les adhérents au programme autour d’un objectif commun. Au cours des prochaines semaines, les nouvelles recrues recevront le matériel nécessaire pour commencer leur carrière dans l’équipe des Bruns :
 
·         un minibac pour le comptoir de cuisine;
·         un bac roulant brun pour la collecte;
·         un journal Plan de match, qui est le guide de collecte des matières organiques;
·         des outils de rappel (affichette, autocollant) à conserver.
 
Les citoyens sont également invités à suivre les conseils du coach, disponibles dans le journal, en ligne ou sur les médias sociaux, afin de faciliter leur adhésion au service et pour connaître les bonnes pratiques.
 
La distribution des bacs roulants bruns se poursuivra progressivement jusqu’au début de l’été. Les nouveaux secteurs de déploiement seront connus ultérieurement.
 
Renseignements : 311 — www.allezlesbruns.laval.ca

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.