Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 mai 2017 - 11:25

Libération de chauves-souris

Par Salle des nouvelles

Hier au coucher du soleil, Éco-Nature et le Zoo de Granby, ont procédé à la remise en liberté de quinze grande chauves-souris brune (Eptesicus fuscus). Elles ont retrouvé un habitat de choix au Marais Miller à Rosemère. Ce site d’accueil est tout indiqué puisqu’il est apprécié des chauves-souris et qu’il est voué à la conservation; il sera intégré à l’agrandissement du Refuge Faunique de la Rivière-des-Mille-Îles qui vise la conservation de plus de 500 hectares de milieux naturels.

Les chauves-souris ont été recueillies par le Zoo de Granby au cours de l’hiver 2016-2017 après s’être retrouvées sans logis. Ne pouvant être relâchées à ce moment de l’année, elles sont demeurées en captivité au Zoo, où elles ont pu hiberner en attendant de retourner à la nature. Dans le contexte où certaines populations de chauves-souris connaissent un fort déclin au Québec, les initiatives visant à les aider sont dignes de mention. Éco-Nature remercie M. Louis Lazure, coordonnateur de la recherche au Zoo de Granby, qui a procédé à la libération des chauves-souris. Grâce à lui, quinze chauves-souris ont pris leur envol et regagné la liberté. 

À propos d’Éco-Nature | Parc de la Rivière-des-Mille-Îles 
Éco-Nature œuvre pour la protection, la conservation et la mise en valeur de la rivière des Mille Îles et de ses affluents, avec l’appui de la communauté et au bénéfice de celle-ci. Fondé par des bénévoles d’Éco-Nature en 1987, le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles offre une expérience écotouristique de qualité, dans le respect des milieux naturels, qui profite à près de 150 000 visiteurs annuellement. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.