Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 juin 2017 - 14:03

La Société de transport de Laval s’affiche fièrement Carboresponsable !

Par Salle des nouvelles

D’ici 2018, la Société de transport de Laval (STL) compte réduire de 10 % ses émissions de gaz à effet de serre (GES) par kilomètre, par rapport à 2012. Cette vision audacieuse et ses gestes concrets lui ont valu, le 27 avril dernier, l’attestation Carboresponsable dans le cadre du programme éponyme d’Enviro-accès. Cette attestation vient confirmer que la STL est conscientisée au problème des changements climatiques et qu’elle est proactive dans la gestion de ses émissions de GES.

Parmi les démarches concrètes de la STL pour atteindre son objectif, on retrouve, entre autres, les éléments suivants :  

  • acquisition de 89 autobus hybrides; 
  • acquisition du premier autobus 100 % électrique de 40 pieds actif sur le réseau; 
  • formation des chauffeurs en écoconduite afin de réduire la consommation de carburant;
  • mise en place du programme CycloBus qui encourage les Lavallois à combiner vélo et autobus.

« Contribuer à la protection de l’environnement est au cœur de nos valeurs et de nos gestes quotidiens. Nous nous sommes fixé un objectif ambitieux, et cette attestation témoigne de notre engagement et de nos efforts pour y parvenir », s’est réjoui M. David De Cotis, président du conseil d’administration de la STL. « Cette démarche, qui s’inscrit dans le cadre du Plan de mobilité durable de la Ville de Laval, est caractérisée par une volonté commune de réduire de 50 % les gaz à effet de serre émis par habitant liés aux déplacements des Lavallois, d’ici 2031 », a-t-il ajouté. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.