Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2017 - 08:26 | Mis à jour : 08:28

Le directeur du Service de police de Laval fait membre de l'Ordre du mérite des corps policiers

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval est fière de l'honneur fait à son directeur de Service de police, M. Pierre Brochet, qui a reçu hier à Moncton, au Nouveau-Brunswick, la médaille de l'Ordre du mérite des corps policiers. C'est notamment pour son leadership dans la prévention du crime à Laval et pour son approche multiforme, visant à soutenir des initiatives communautaires au Québec, que M. Brochet reçoit cette distinction.
 
Remise par le gouverneur général du Canada, M. David Johnson, cette médaille n'est remise qu'à deux policiers canadiens cette année. L'Ordre du mérite des corps policiers rend entre autres hommage au service méritoire exemplaire de policiers canadiens, à leur engagement, leur contribution aux services de police et leur apport au développement communautaire.
 
« Depuis son arrivé en poste en 2014, M.Brochet a démontré un leadership remarquable. Il s’est attaqué avec détermination aux grands enjeux lavallois. C’est sous sa gouverne qu’a été créé le Bureau d’intégrité et d’éthique de Laval.  Il a créé l’escouade Équinoxe pour lutter contre le crime organisé et il a fait une priorité de lutter contre la prostitution juvénile. Pierre Brochet contribue à faire de Laval une ville où les citoyens se sentent en sécurité. », affirme le maire de Laval, M. Marc Demers, qui félicite M. Brochet pour cette médaille méritoire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.