Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 juin 2017 - 11:42

La Ville de Laval déploie une série de mesures importantes pour les sports de glace

Par Salle des nouvelles

En raison du climat d’incertitude quant aux heures de glace disponibles pour la saison 2017-2018, le conseil municipal de la Ville de Laval a, le 20 juin dernier, mandaté le Service des affaires juridiques pour signifier et publier, conformément à la Loi sur l’expropriation, un avis de réserve d’une durée de deux ans sur le Complexe sportif Guimond.
 
Cette mesure fait suite à la décision du Complexe Sportif Guimond de ne pas renouveler, pour la saison 2017-2018, la location de plus de 1600 heures de glaces. Une partie importante de l’offre ne sera donc plus disponible à court terme.
 
Cette perte s’ajoute à la fermeture temporaire de l’aréna Hartland-Monahan pour rénovation, ainsi qu’au manque historique d’infrastructures sportives.
 
Le programme de rénovation des arénas municipaux
Depuis 2012, la Ville de Laval travaille activement afin de combler ce déficit et de remplacer les infrastructures vétustes. Ainsi, en plus des travaux en cours, 3 arénas ont déjà été rénovés et 1 autre aréna sera rénové l’an prochain. Au total, 5 arénas qui seront remis à neuf d’ici 2018.
 
La Place Bell
Dès l’ouverture de la Place Bell, en septembre 2017, la Ville de Laval mettra à la disposition des amateurs 3000 heures de glace supplémentaires.
 
La location de glaces à l’extérieur du territoire lavallois
Plusieurs mesures ont aussi été mises en place afin de répondre aux besoins à court terme. Un budget est notamment prévu pour la location de plus de 800 heures de glace à l’extérieur du territoire lavallois.
 
Des solutions à l’étude
Enfin, des études sont en cours afin de trouver d’autres solutions au manque d’heures de glace pour les associations mineures, dont l’aménagement temporaire d’une patinoire extérieure réfrigérée.
 
Le président d’Hockey Laval, Michel Demers, accueille avec enthousiasme « les efforts entrepris par la Ville afin de supporter la pratique des sports de glace sur le territoire et de permettre aux jeunes de continuer à pratiquer leurs sports préférés ».
 
Ce sont ainsi 4000 joueurs de Hockey Laval, 1500 patineurs artistiques, 600 patineurs de vitesse et 110 joueurs de ringuette qui pourront bénéficier de ces mesures.
 
À propos du l’imposition d’une réserve
Un avis de réserve est un outil disponible pour les autorités publiques dont les municipalités par lequel le propriétaire d’un immeuble est informé que son immeuble est convoité par l’autorité réservante et qu’il pourrait éventuellement être exproprié. La réserve prohibe, pour une durée de deux ans, toute construction, amélioration ou addition sur l’immeuble réservé, sauf les réparations; toutefois, elle n’empêche pas le propriétaire de poursuivre l’exploitation de son commerce et même de vendre son immeuble.

Le maire de Laval, Marc Demers, précise d’ailleurs que « cette démarche s’inscrit dans le cadre de la consolidation du parc immobilier de la Ville de Laval en infrastructures sportives et n’a pas pour objet de s’immiscer dans les affaires d’une entreprise privée. La réserve a été imposée pour permettre à la Ville d’évaluer toutes les options, et ce, dans l’intérêt des Lavallois ».
 
Tous les efforts possibles continueront d’être investis afin d’offrir aux Lavallois des infrastructures sportives de qualité et en nombre suffisant, comme prévu dans le Plan d’action 2016/2020 de la Politique de l’activité physique de la Ville de Laval. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.