Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juillet 2017 - 09:45

La STL expérimente un nouveau mode de paiement sur téléphone intelligent

Par Salle des nouvelles

Une nouvelle application mobile, qui permet d’acheter et d’utiliser des titres de transport sur téléphone intelligent, sera à l’essai tout l’été pour les employés de la Société de transport de Laval (STL). Une solution pratique, sécuritaire, et de type guichet unique : tout est dans le téléphone. Cette expérimentation d’un nouveau mode de paiement, qui s’étendra sur l’ensemble du réseau d’autobus de Laval, s’ajoute à celle, toujours en cours, du paiement par cartes de crédit à bord de sept lignes d’autobus à Laval.
 
L’application a été développée en partenariat avec la société française ACTOLL, qui compte une solide expertise dans l’industrie du transport collectif en Europe. Dans la lignée des autres applis de la STL comme STLSynchro+ et MaSTL, l’application a été baptisée STL billets et fonctionne autant sur Apple qu’Android. Pour le moment, le projet est ouvert aux employés uniquement, mais une deuxième phase d’essai pourrait inclure la clientèle plus tard cette année.
 
« Nous sommes déterminés à faciliter les déplacements à Laval, en particulier pour les utilisateurs occasionnels du transport collectif », indique David De Cotis, président du conseil d’administration de la STL. « Les applications mobiles sont une tendance lourde dans tous les secteurs du commerce, et c’est une réalité planétaire. L’application que nous testons est une solution de guichet unique, qui permet de gagner du temps en faisant toutes les opérations, de l’achat à la correspondance, à partir de son téléphone intelligent, qu’on a toujours avec nous. »
 
Le PDG d’ACTOLL, Liborio Panzarella, de rajouter : « Nous sommes particulièrement satisfaits de réaliser ce premier projet pilote au Québec avec la STL, dont la sensibilité à l’innovation est unanimement reconnue. Par ailleurs, ce projet s’inscrit complètement dans la stratégie de développement d’ACTOLL en Amérique du Nord. Et le Québec, de par ses relations fortes avec la France, nous paraissait être le chemin naturel que nous devions emprunter pour faire partager nos innovations. »
 
Comment ça fonctionne
Le principe est simple : acheter ses titres dans l’application, à l’aide d’une plateforme de paiement sécurisée, et ensuite valider les titres en scannant avec son téléphone un code QR à l’entrée de l’autobus. Pour chaque titre utilisé, la correspondance s’active automatiquement dans l’application.
 
Mentionnons que les résultats de cette expérimentation seront partagés avec l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et les autres sociétés de transport en commun du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.