Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 septembre 2017 - 10:50

Enfin, le ruisseau Paradis reprend son cours normal!

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval annonce un investissement de 1,575 M$ pour le réaménagement du ruisseau Paradis et de la piste cyclable qui le longe sur deux kilomètres. Les travaux effectués servent à encadrer le ruisseau naturel qui traverse une partie du quartier Vimont en restaurant son réseau de drainage.

Après avoir obtenu les autorisations nécessaires du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, la réfection a commencé à la mi-août en respectant les normes édictées par celui-ci.

En résumé, pour permettre le drainage adéquat du ruisseau, la piste cyclable est légèrement éloignée du cours d’eau. Son resurfaçage est réalisé de manière à lui donner une pente qui favorisera un meilleur écoulement de l’eau. Le drainage déficient du ruisseau entraînait la stagnation de l’eau à plusieurs endroits sur le parcours de la piste et en avait obligé la fermeture par mesure de sécurité.

« Il était important de redonner aux citoyens lavallois l’accès à cette portion du réseau cyclable après une fermeture de quelques années, soutient le maire Marc Demers. Il fallait toutefois le faire en s’assurant de protéger un milieu humide de manière responsable. »
« Les résidents du quartier ont fait preuve d’une grande patience quant au nettoyage et à la restauration de leur piste cyclable, poursuit Davis De Cotis, conseiller municipal de Saint-Bruno et vice-président du comité exécutif. Sa réouverture imminente leur permettra à nouveau de faire du vélo en famille en toute sécurité. »

Toujours tributaires des conditions météorologiques, les travailleurs visent la fin des travaux pour cet automne.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.