Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 octobre 2017 - 15:02

L’ACA demande une retenue judicieuse du vote de grève des cols bleus de Laval

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

L’Alliance des Conseillers Autonomes (ACA) se prononce suite aux événements des derniers jours entre les cols bleus de Laval et l’administration Demers. 
 
« Nous demandons une retenue d’application de la grève de nos cols bleus. Nous sommes en pleines élections, ce qui brouille le résultat qui pourrait être mis de l’avant. Le 5 novembre, il y aura fort probablement un autre maire, et tout le travail de discussion repartira sur de nouvelles bases. Faire une grève dans les prochains jours serait comme un coup d’épée dans l’eau, à notre avis », clame le chef de l’Alliance des Conseillers Autonomes, en accord avec son no. 2 et co-mairesse, Cynthia Leblanc. 
 
Cette dernière ajoute : « Je n’ai pas été surprise de le [ Alain] voir aller directement voir M. Gagnon après la manifestation à l’hôtel-de-ville, car il aime bien savoir les tenants et aboutissants des choses (note : le Conseil de ville est toujours « hors » de l’administration). « Ce qu’il m’a raconté, c’est qu’il lui a semblé que M. Gagnon paraissait une personne capable de discuter et que comme lui, il déteste les fausses promesses. Cela augure certainement des discussions d’homme-à-homme plus respectables à notre arrivée et des promesses respectées », termine Mme Leblanc, toujours candidate comairesse et dans Laval-les-Îles, et faisant référence à la façon qu’a le maire Demers selon eux, de communiquer. « Un changement d’interlocuteur ne peut qu’être bénéfique pour tous. », relate le chef de la formation. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Ces cols bleus ont perdus mon respect avec leurs demandes ridicules. Quelle honte d'avoir cette gagne d'intimidateur sans talents vivre sur le dos de nos taxes.

    Jean D. - 2017-10-11 15:56