Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 janvier 2018 - 11:47

Laval organise une cérémonie civique pour le 70e anniversaire du drapeau du Québec

Par Salle des nouvelles

Le maire de Laval, Marc Demers, a souligné le 70e anniversaire du fleurdelisé, en présence de Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés de la lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval, de Jean Desautels, président de la société nationale du Québec à Laval, ainsi que des conseillers municipaux, des députés provinciaux et des citoyens.

À cette occasion et pour la première fois de son histoire, le livre d’or de la Ville de Laval a été signé par les invités d’honneur, et le drapeau du Québec a été hissé, en musique et en chant.

« Notre drapeau célèbre notre passé, et salue notre avenir. Il nous invite aussi à l’ouverture à l’égard de celles et ceux qui ont choisi le Québec comme terre d’accueil. Je suis heureux d’avoir participé à cette cérémonie historique  » mentionne Marc Demers, maire de Laval.

« Nous pouvons être fiers de notre drapeau dont le dessin et les couleurs rattachent  nos origines à la francophonie dont est issu notre peuple. C’est pour le célébrer que nous nous sommes retrouvés aujourd’hui et nous rappeler le nationalisme qui nous unit.», explique Jean Desautels.

« C’est un plaisir d’avoir être invitée à cet événement, dont je salue la Ville de Laval pour cette initiative. Aujourd’hui et tous ensemble nous sommes privilégiés de souligner les 70 ans du drapeau du Québec », renchérit Francine Charbonneau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.