Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 décembre 2016 - 14:15

L’usine de Laval sera la plus moderne et la plus écologique en Amérique du Nord

Total Métal Récupération dévoile les détails de son usine de recyclage de métaux

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 2

Total Métal Récupération (TMR) Inc., une entreprise québécoise reconnue pour son expertise dans le domaine de la récupération et du recyclage, a dévoilé aujourd’hui les détails entourant la construction d’une nouvelle usine de recyclage de métaux, située au cœur du nouveau parc industriel 25-440 de Laval. L’annonce a été faite sur le chantier en présence du maire de Laval, M. Marc Demers. 
 
Résolument novatrice sur le plan technologique, cette nouvelle usine de récupération a nécessité un investissement de 70 millions de dollars d’un groupe d’investisseurs privé et entraînera la création de 70 nouveaux emplois. Construite sur un terrain de quelque 777 000 pieds carrés au cœur du parc industriel 25-440, l’usine abritera quatre bâtiments principaux et les équipements de recyclage les plus performants du monde. La construction de l’usine avance bien et elle sera en activité au début de 2017. 
 
« Après des années de recherche, d’analyses et de planification, nous sommes sur le point d’inaugurer l’usine de recyclage de métaux la plus moderne et la plus écologique en Amérique du Nord. Elle sera une référence dans l’industrie et nos processus respecteront les normes environnementales les plus strictes. D’ailleurs, nous anticipons que l’usine entraînera une réduction des gaz à effet de serre de 497,3 tonnes par année. Nous sommes également très fiers d’être les premiers à nous installer dans le parc industriel 25-440 de Laval », a déclaré M. Jean-Guy Hamelin, président et chef de la direction de Total Métal Récupération (TMR) Inc. 
 
Le nouveau centre de tri de métaux de Laval pourra recevoir et traiter jusqu'à 50 000 tonnes de ferraille par mois destinées au recyclage et à la valorisation : des carcasses de voiture aux appareils électroménagers de tout type en passant par les rebuts de métaux industriels. Des équipements de triage des métaux de dernière génération permettront de détecter les plus petites parcelles de métal pouvant être récupérées et de distinguer les métaux ferreux des métaux non ferreux, tels que l'aluminium et le cuivre. Les produits recyclés seront ensuite acheminés aux fonderies et aciéries du monde entier, leur assurant une deuxième vie.  

Emplois disponibles  
Plusieurs emplois sont disponibles et les personnes intéressées sont priées de soumettre leur candidature par courriel : rh@totalmetalr.com. Parmi les postes à combler, mentionnons des postes à l’administration de même que plusieurs postes d’opérations tels que : mécanique, opérateurs d’équipements lourds et trieurs. 

Faits saillants 
 

  • Investissement de 70 millions $
  • 70 nouveaux emplois 
  • Construite sur un terrain d’une superficie de 777 000 pieds carrés
  • Première entreprise à s’installer dans le parc industriel 25-440
  • Technologie de pointe
  • Réduction anticipée des gaz à effet de serre de 497,3 tonnes par année
  • Inauguration début 2017 

 
 
À propos de Total Métal Récupération (TMR) Inc.
Dirigée par des personnes d’expérience dans le domaine du recyclage, Total Métal Récupération (TMR) Inc. est basée à Laval. L’entreprise inaugurera au début de 2017 une usine de recyclage de métaux de pointe dans le parc industriel 25-440 de Laval qui emploiera 70 personnes. Soucieuse du développement durable, TMR respecte les plus hauts standards en matière d’environnement. Pour plus de détails, consultez notre site web : totalmetalr.com  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • La rédaction aurait intérêt à prendre connaissance des antécedents de l'âme dirigeante de TMR, M. Jean-Guy Hamelin. Il s'avère que cette usine est érigée sur un terrain adjacent à celui sur lequel M. Hamelin a rasé un boisé de près de 60 acres à Laval, soit l’équivalent de plus de 24 terrains de football, tout en détruisant une importante superficie de milieux humides, le tout sans avoir obtenu de permis de la Ville de Laval ni de certificat d’autorisation du Ministère de l’environnement au préalable. Les travaux se sont effectués jour et nuit durant une fin de semaine fériée, le tout dans l’empressement de terminer les travaux le plus rapidement possible et en catimini. Des zones composées de marais et de marécages, qui constituent des milieux humides protégés par la loi, ont été éliminées. Malgré les représentations de la Ville de Laval à l’effet que des poursuites civiles allaient être intentées contre Hamelin en pleine campagne électorale de l’ex-maire Vaillancourt, Hamelin s’est vu imposer une modeste amende de 588$ pour ses agissements lorsque l’ex-maire fût réélu. Ces incidents ont reçu une couverture médiatique importante. Comme quoi, on oublie parfois trop vite.

    Herbert Black - 2017-01-11 10:49
  • deux usine presque identique une a coté de l.autre tout ca du a une guerre de millionnaire orgueilleux ... hamelin etais presque dans une fallite avant de vendre a sont pire conpetiteur !!!!!!

    peterman - 2017-01-16 18:50