Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 mai 2017 - 15:49

Mémoire de la CCIL sur le Schéma d’aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval

La Chambre salue les efforts de la ville de Laval et propose des recommandations pour faire en sorte que le schéma soit porteur de réels changements.

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

La Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL) a présenté aujourd’hui son mémoire sur le second projet du Schéma d’aménagement et de développement révisé (SADR) de la Ville de Laval lors des audiences publiques.
 
« L’importance des enjeux du SADR sont au cœur de nos préoccupations et c’est pourquoi la Chambre a réuni des gens d’affaires pour se pencher sur ces questions fondamentales du développement socioéconomique de la ville », de mentionner la présidente-directrice générale, Mme Chantal Provost.
 
Pour le président du comité sur le SADR de la CCIL, Monsieur Daniel Lefebvre, associé et architecte paysagiste senior du Groupe Rousseau Lefebvre, « Le Schéma d’aménagement est la prémisse pour la création d’une ville du XXIe siècle, c’est-à-dire où la voiture n’est plus le seul moyen de se déplacer, une ville où le transport en commun structure le territoire, une ville composée de différents pôles de quartier forts et dynamiques, une ville qui possède un centre-ville fort et complémentaire à une structure commerciale de type local, et une ville durable. Pour la Chambre, la Ville doit s’appuyer sur les 16 principes stipulés dans la Loi sur le développement durable que nous avons intégrés dans le mémoire de la Chambre ».
 
La CCIL insiste également sur le nécessaire leadership et l’engagement de la Ville quant à un plan d’investissement structuré qui tient compte de tous les éléments essentiels à la réussite du SADR. « La Chambre assure son entière collaboration à la Ville pour réaliser et mettre en œuvre les orientations inscrites dans le SADR pour projeter la Ville vers un avenir prospère et durable », de mentionner Mme Provost.

Les 15 recommandations de la CCIL

  • Investir rapidement dans le réseau de transport actif et mettre en œuvre rapidement le plan de mobilité active ;
  • Bonifier l’offre en transport en commun afin de répondre aux besoins des entreprises en termes d’accessibilité de la main-d’œuvre. Le comité des parcs industriels de la CCIL, Prox-Industriel, s’engage à travailler en étroite collaboration avec la Ville de Laval sur tous nouveaux chantiers en matière de desserte en transport en commun ;
  • Accompagner les entreprises à s’implanter dans des secteurs stratégiques afin de pouvoir répondre à leurs besoins ;
  • Se positionner et se montrer proactive face aux grandes instances gouvernementales sur des projets de transports structurants d’envergure métropolitaine ;
  • Encourager la localisation des entreprises à forte densité d’emplois aux points d’accès et aux abords du réseau de transport collectif structurant en plus d’y augmenter les investissements municipaux pour assurer l’attractivité de ces secteurs ;
  • Mettre en place des incitatifs financiers visant à accroître la plantation d’arbres et favoriser les mesures de verdissement sur les terrains privés commerciaux et industriels ;
  • Investir équitablement sur l’ensemble du territoire. Elle souhaite voir un centre-ville fort qui soit complémentaire à une structure commerciale de type local, répartie au sein des pôles de quartier ;
  • Élaborer et mettre en œuvre le plan d’action projeté en développement économique pour le territoire lavallois ;
  • Réaliser une étude de caractérisation détaillée des espaces industriels existants ;
  • Reconsidérer le secteur d’extension commercial régional ;
  • Intégrer un chapitre sur le concept d’économie circulaire et de symbiose industrielle. C’est une priorité pour la CCIL et beaucoup de régions québécoises l’ont déjà intégré dans leurs secteurs industriels ;
  • Investir massivement dans son espace public et civique, particulièrement dans la valorisation de ses quartiers anciens pour redynamiser l’offre commerciale et soutenir l’entrepreneuriat local ;
  • Créer de la beauté au sein de ses paysages urbains. Toutes interventions devraient être guidées dans un souci de beauté, d’harmonie et d’esthétisme ;
  • Faire preuve de leadership en termes d’aménagement du territoire et mettre en œuvre les différentes recommandations inscrites dans le SADR.
  • Exercer un leadership fort et prendre des engagements clairs quant à un plan d’investissement structuré qui tient compte de tous les éléments essentiels à la réussite du Schéma.

Version complète du mémoire >>
 
Remerciements
La CCIL remercie les membres de son comité sur le SADR qui ont participé à la réflexion pour la rédaction de son mémoire et qui ont mis à profit leur expertise au service de la communauté d’affaires.

› Daniel Lefebvre, Groupe Rousseau Lefebvre, président du comité
› Michel Aubé, consultant
› Stéphane Dick, Complexe sportif Guimond
› Dominique Dupont, Lumen
› François Fortin, Groupe Rousseau Lefebvre
› Guy Garand, Conseil régional de l’environnement à Laval
› Guy Picard, directeur général de la Société de transport de Laval
› Geneviève Roy, Tourisme Laval
› Hélène Veilleux, Cominar

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Ce mémoire va dans le sens où j'ai sonné les alertes lors du 1er schéma: aller vers le 21e siècle et non pas une photographie de ce qui existe déjà (en plus d'accentuer l'effet de serre!), avec quelques souhaits énoncés. J'en avais fait d'ailleurs une évaluation sur mon FB officiel.

    alainlecompte - 2017-05-11 17:49