Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 juin 2017 - 08:00

C'est à la Galerie Séguin Poirier, que Nissan Canada a décidé de présenter à la presse canadienne, son tout nouveau multisegment Qashqai.

EXCLUSIF : La cavalerie de Nissan Canada débarque à la Galerie Séguin Poirier des Cèdres

Par Jessica Brisson, Journaliste

Des journalistes et chroniqueurs automobile de partout au Canada ont été invité par Nissan Canada afin d'assister au lancement du tout nouveau véhicule du fabricant japonais, le Qashqai 2017.

C'est à la Galerie Séguin Poirier, que le géant automobile a convié ses invités pour cet événement de prestige. C'est la première fois qu'un événement de la sorte se produit dans Vaudreuil-Soulanges.

Plus d'une dizaine de véhicules ont été exposés aux médias, présentant ainsi les différents modèles offerts par Nissan. Un événement de la sorte est, sans contredits, une superbe vitrine pour la région de Vaudreuil-Soulanges.

L'art visuel sous toutes ses formes

En plus de découvrir le tout nouveau multisegment de Nissan, les invités ont eu l'immense privilège d'en faire l'essai sur route. Ils ont également eu le plaisir de suivre un atelier avec le grand maître de la maison, monsieur Bernard Séguin Poirier, et ainsi, créer une oeuvre en émail sur cuivre, ayant pour thème le Qashqai. Une expérience unique pour les participants, qui sont reparti avec leur création. 

Le Qashqai 2017

Au design moderne, le Qashqai promet de faire tourner les têtes. Avec ses feux en forme de boomerang et son intérieur conçu pour suivre le rythme effréné du quotidien, Nissan a accordé une grande importance aux détails. Offrant des équipements à la fine pointe de la technologie, le Qashqai est personnalisable afin de répondre à vos besoins, et ce, à un prix très compétitif.

L'événement se poursuit aujourd'hui, le 22 juin à la Galerie Séguin Poirier. Pour en savoir davantage sur le tout nouveau sport utilitaire de Nissan, le Qashqai, visitez le site web de Nissan Canada.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.