Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 septembre 2017 - 10:37

Le plus grand magasin de sport au Québec inaugure son 3e magasin

Sportium ouvre ses portes au Centre Laval

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Après 10 mois de travaux, Sportium, une enseigne 100 % québécoise appartenant à SAIL Plein Air inc., a inauguré hier son 3e magasin, au Centre Laval. D’une superficie de quelque 70 000 pieds carrés, le Sportium de Laval a nécessité un investissement de 15 M $ et entraîne la création de 110 emplois.
 
« Nous sommes fiers de poursuivre notre croissance avec l’ouverture d’un troisième magasin Sportium en moins de deux ans. Le magasin de Laval s’inscrit dans un plan d’affaires ambitieux qui prévoit notamment l’ouverture de 5 à 6 nouveaux magasins d’ici trois ans, au Québec et en Ontario », a déclaré le président et chef de la direction de SAIL Plein Air inc., Norman Décarie.
 
Le plus grand choix d’articles de sport au Québec
À l’instar des magasins de Saint-Hubert et de Québec ouverts en 2015, celui de Laval compte deux étages. Le rez-de-chaussée est consacré aux vêtements et accessoires d’entraînement individuel comme la course et le yoga, mais aussi à de nombreuses collections de prêt-à-porter. On retrouve également un mur de chaussures comptant plus de 700 modèles afin d’offrir aux adeptes de sport le plus grand choix de marques au Québec. L’étage supérieur recèle quant à lui tout le nécessaire pour les sports d’équipe comme le hockey, le soccer, le football, le basketball, le baseball et le volleyball ainsi qu’une section réservée au tennis.
« Sportium a pour objectif d’offrir plus de choix et plus de marques, dans un magasin plus grand qu’un terrain de football. Les adeptes de sport, des athlètes débutants aux plus aguerris, y trouveront leur compte, tant en termes d’équipement que de vêtements et chaussures spécialisés, dont plusieurs exclusivités. Tous nos produits se retrouvent également sur notre site web qui permet à l’ensemble des Canadiens de profiter de l’offre unique de Sportium », a ajouté Norman Décarie.
 
Le concept urbain de Sportium se traduit par une décoration épurée avec des murs en béton et des étalages laqués blancs. À l’entrée du magasin, un mur de 16 écrans permettra de présenter des vidéos promotionnelles, des entrevues avec des athlètes et même certains événements sportifs à l’occasion.

Une équipe performante
Outre son vaste éventail de produits et sa grande superficie, Sportium mise sur un service à la clientèle spécialisé en regroupant des employés passionnés de sport, qui bénéficient d’une formation complète dès leur embauche. Parmi eux figurent des spécialistes de l’entraînement individuel et de la course à pied ainsi que des conseillers expérimentés.
 
Le Rocket de Laval est de la partie
Sportium se démarque également par ses partenariats, notamment avec de grands événements sportifs (Triathlon international de Montréal, IRONMAN Mont-Tremblant) et des athlètes reconnus. Son ambassadeur de marque n’est d’ailleurs nul autre que Carey Price. Pour sa part, l’ancien défenseur Francis Bouillon collabore au blogue de l’entreprise en publiant des articles sur le hockey. Le joueur de soccer professionnel, Laurent Ciman figure également parmi les ambassadeurs. Sportium a d’ailleurs profité de l’inauguration de son nouvel établissement pour annoncer qu’il sera le magasin officiel de sport du Rocket de Laval.
 
Une entreprise québécoise
Lancée par SAIL Plein Air inc., une entreprise 100 % québécoise fondée il y a plus de 40 ans et dont le siège social est situé à Laval, l’enseigne Sportium compte trois magasins, un à Québec, un à Saint-Hubert et un à Laval. Tout comme SAIL, reconnu pour son expérience client unique, Sportium offre un service spécialisé aux consommateurs et s’impose déjà comme un chef de file de l’équipement de sport.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Bonne chance à cette entreprise québécoise qui s'installe à Laval.

    pglinfo - 2017-09-13 16:06