Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 octobre 2017 - 15:14

Pour une septième année consécutive, la Société de transport de Laval affiche une hausse de son achalandage

Par Salle des nouvelles

Avec plus de 22 millions de déplacements pour son exercice 2016, la Société de transport de Laval (STL) a enregistré une hausse d’achalandage d’un peu plus de 2 %, tout en réduisant de manière significative son taux d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Ces résultats confirment que sa stratégie de développement répond aux besoins de la population lavalloise.
 
Au chapitre du service à la clientèle, l’année 2016 a été marquée, notamment, par l’ajout d’un circuit d’autobus, de 13 000 heures d’opération et de 14 abribus. En dépit de l’augmentation de 1,2 % de kilomètres commerciaux parcourus en 2016, la STL a réduit sa consommation de biodiesel de près de 100 000 litres, tout en diminuant son taux d’émission de gaz à effet de serre de 3,8 % au cours de cette période. Ces diminutions significatives sont attribuables à l’accroissement du parc d’autobus hybrides. Au total, 28 autobus hybrides de deuxième génération ont été acquis par la STL en 2016, et 22 sont prévus pour 2017. De plus, le programme Écoconduite, lequel a été déployé en 2016, nous a permis de former nos chauffeurs à adopter une conduite plus douce, dans le but de réduire la consommation de carburant et, conséquemment, de favoriser la réduction des émissions de GES. Du côté du transport adapté, l’achalandage a connu une augmentation de 6,6 %; ce qui se traduit par près de 30 000 déplacements supplémentaires. Depuis cinq ans, le service de transport adapté a connu une progression de 35 %.
 
En 2016, la Société de transport de Laval a également piloté le plus grand chantier de son histoire, afin d’optimiser ses services et de les rendre encore plus concurrentiels par rapport à l’automobile. D’importants travaux dans le cadre de l’implantation des mesures préférentielles pour bus (MPB) ont été dirigés par la STL, afin d’améliorer la ponctualité et de réduire le temps de parcours dès 2017, grâce à des systèmes de feux intelligents et aux 14,6 kilomètres de voies réservées. La majorité des projets est actuellement déployée et le tout sera terminé au cours des prochaines semaines. Elle a également parachevé les travaux d’agrandissement du garage de la STL, qui peut maintenant accueillir 60 autobus supplémentaires.
 
« La STL se réjouit de ses succès et poursuit ses efforts en matière d’innovation et d’amélioration constante des services qu’elle offre à la collectivité. L’année 2016 fut des plus florissantes sur ce plan. C’est d’ailleurs au cours de ce dernier exercice que la STL a mis en place les conditions nécessaires à un projet pilote unique au Canada, soit le paiement par carte de crédit à bord de ses véhicules. Bien sûr, nous comptons maintenir le cap sur l’excellence et l’innovation pour répondre, avec proactivité, aux enjeux du transport collectif des prochaines années », de mentionner Guy Picard, directeur général de la STL.
 
En 2016, la STL a élaboré son programme Engagement qualité STL en vue d’une mise en place en 2017. Fidèle à sa réputation d’une société de transport hautement innovatrice et de chef de file de la mobilité durable et de la connectivité, la STL a aussi poursuivi sa réflexion sur l’électrification de son réseau. L’électrification complète de son parc d’autobus est prévue d’ici 2035-2040.
 
Le rapport d’activités 2016 de la Société de transport de Laval est disponible en ligne au www.stl.laval.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.