Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 avril 2018 - 12:30

Laval, au 1er rang québécois pour la croissance de l’emploi

Par Salle des nouvelles

Les données sur le marché du travail publiées par Statistique Canada dans le cadre de son Enquête sur la population active montrent que Laval a connu la plus forte croissance de l’emploi de toutes les régions du Québec au premier trimestre de 2018 comparativement à la même période en 2017.

Durant cette période, le taux de croissance de l’emploi s’est établi à plus de 13 %, un taux largement supérieur à la province dans son ensemble (1,9 %) et à toutes les autres régions. Le nombre de Lavalloises et Lavallois en emploi s’est accru de 27 300, ce qui représente plus d’un emploi sur trois créés au Québec.

« L’économie est au cœur de nos priorités. Nous visons toujours à offrir un environnement d’affaires propice aux entrepreneurs et aux entreprises, et un milieu de vie exceptionnel et attractif pour la main d’œuvre. Nos efforts portent fruit et on ne peut que se réjouir d’une telle performance. Je tiens à souligner l’immense travail des entreprises qui sont à la base de ce succès et de notre bassin de main-d’œuvre qui répondent si bien à leurs besoins, » a affirmé le maire de Laval, Marc Demers.

« Je suis confiant que Laval saura maintenir cet élan positif, a ajouté David De Cotis, maire suppléant et responsable des dossiers économiques. Au cours de la dernière année, plusieurs projets d’expansion et de nouvelles implantations d’entreprises ont marqué notre économie. En réponse à ces besoins, nous pouvons miser sur une population qui, selon l’Institut de la statistique du Québec, connaîtra une des plus fortes croissances du Québec au cours des prochaines années. Nous pouvons aussi miser sur des partenaires bien mobilisés pour relever les défis du marché du travail. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.