Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 mai 2018 - 06:00 | Mis à jour : 08:44

Implantation d’un centre québécois d’excellence en commerce à Laval​

La Ville de Laval et son partenaire, TechnoMontréal, sont heureux d’annoncer le lancement officiel d’un Centre québécois d’innovation en commerce (CQIC) à la suite de l’obtention d’une aide financière du gouvernement du Québec. Le CQIC aura pour objectif de mobiliser l’industrie du commerce et l’écosystème d’innovation pour développer le commerce du futur.

Appuyé par une trentaine de partenaires issus des secteurs privé, public et institutionnel, le CQIC sera à la fois un pôle d’innovation et un laboratoire ouvert à portée provinciale où tous les acteurs de la chaîne de valeur du secteur du commerce pourront collaborer, développer, tester et commercialiser des innovations. Son implantation permettra d’accélérer le succès du virage numérique vers l’expérience client 360° de l’économie lavalloise et québécoise. Le Centre contribuera également au renforcement de l’écosystème d’innovation, au développement des technologies expérimentielles au Québec et à leur rayonnement à l’international.

Près d’une centaine de personnes étaient rassemblées au Carrefour Laval, où Saul Polo, député de Laval-des-Rapides et adjoint parlementaire du ministre des Finances, a fait l’annonce de l’aide financière de 1 050 000 $ octroyée par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation au CQIC.

À propos du Service du développement économique de la Ville de Laval

Le Service du développement économique de la Ville de Laval assure la promotion et le développement économique de Laval par la recherche de nouveaux investissements, l’accueil et le soutien des entreprises et des entrepreneurs afin de stimuler la croissance des emplois et des entreprises aux bénéfices durables des Lavallois. Plus de détails sur ses services et programmes à www.lavaleconomique.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.