Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 septembre 2016 - 10:22

Bilan d’un été de succès tout en musique pour les Zones musicales de Laval

Par Salle des nouvelles

Avec ses 30 spectacles du 15 juillet au 11 septembre, les Zones musicales de Laval ont charmé les foules. Le pari était audacieux : rassembler une programmation musicale estivale extérieure variée et de haut calibre permettant aux citoyens de tous les quartiers de vivre des rencontres privilégiées avec les artistes. C’est mission accomplie!

« Les citoyens ont répondu à l’appel tout l’été devant des artistes de grand talent. La tradition des Zones musicales s’écrit tranquillement, et c’est précieux pour notre ville riche de ses nombreux événements culturels », a indiqué Marc Demers, maire de Laval, lors de la fête de clôture à la Zone Centre-Ville le 10 septembre dernier.

Des quartiers au centre-ville, les Zones transportent les citoyens!
Bet.e and Stef, Marie-Pierre Arthur, Flavia Nascimento, Jacques Kuba Séguin, l’Orchestre symphonique de Laval (OSL) et Alexandre da Costa ainsi que bien d’autres ont visité les sept zones musicales réparties à travers les berges, les parcs, les places publiques et le centre-ville. Omniprésente dans toutes les zones, la musique du monde était à l’honneur lors du week-end de clôture des Zones musicales les 9, 10 et 11 septembre derniers avec l’OSL et Quartetto Gelato, Florence K et Mélissa Lavergne. Malgré la météo incertaine, des milliers de spectateurs se sont déplacés pour festoyer et danser aux rythmes de la musique du monde.

La fête de clôture à la Zone Centre-Ville était aussi l’occasion idéale de présenter ce secteur de Laval rassemblant la future Place Bell, la salle André-Mathieu et la Maison des arts de Laval qui fête ses 30 ans cette année et qu’on peut aisément nommer comme étant un important lieu de diffusion culturelle 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.