Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 avril 2017 - 10:23

Concert au profit de la Société canadienne du cancer

Le chœur de Laval présente Mémoires féminines : pour ne pas oublier les femmes de nos vies

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le Chœur de Laval joint les plaisirs de la découverte musicale à un événement caritatif le 27 mai en l’Église Saint-Pie-X de Laval et présente le concert Mémoires féminines. Sous la présidence d’honneur de Marie Tifo, avec l’orchestre symphonique de Laval et l’Atelier lyrique de l’opéra de Montréal, M. Dany Wiseman dirigera le Chœur de Laval pour présenter ce spectacle qui vise à soutenir le programme de détection précoce du cancer du sein (MÉMO-MAMO) de la Société canadienne du cancer (SCC). Une partie des profits de la vente des billets au coût de 35 $  sera remise à la SCC. 
 
Pour se souvenir d’elles  « Le concert, Mémoires féminines, touchera nos mères, nos femmes, nos sœurs, nos amies, nos collègues, explique la porte-parole, Marie Tifo. Cet événement nous invite à chanter à l’unisson pour elles afin qu’elles ne tombent jamais dans l’oubli. »  
 
Des œuvres féminines Les œuvres présentées au concert proviendront de compositrices qui sont restées dans l’ombre et parmi elles, deux seront interprétées pour la première fois en Amérique du Nord, soit la cantate Hiob de Fanny Mendelssohn et la Messe en ré majeur d’Ethel Smith. Le programme débutera avec l’Ouverture no.1 en mi mineur de Louise Farrenc. Parmi les solistes de la soirée, notons la présence de Laurens Margison, soprano, Katie Miller, mezzo-soprano, Keven Geddes, ténor, et Nathan Keoughan, baryton. 

Pour se procurer des billets en ligne, visitez choeurdelaval.com / www.salleandremathieu.com ou pour information, communiquez avec nous au (514) 966-2740. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.