Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 octobre 2017 - 15:12

Soutien à la mission de concertation et de réseautage du CRCL

Subvention de 35 000 $ au Conseil régional de la culture

Par Salle des nouvelles

Lors de sa réunion du 27 septembre, le comité exécutif a approuvé une subvention de 35 000 $ au Conseil régional de la culture de Laval (CRCL), dans le cadre du Fonds de développement des territoires.
 
Ce montant octroyé contribuera à la réalisation de la mission du CRCL, qui consiste à rassembler, concerter, représenter, conseiller et accompagner les acteurs du milieu culturel lavallois et leurs partenaires afin de favoriser l’essor de la culture au bénéfice des citoyens, dans une perspective de développement durable.
 
L’organisme appuie ses actions sur les valeurs suivantes : démocratie, cohérence, ouverture et respect. Il regroupe une centaine de membres : artistes et organismes culturels en arts visuels, arts de la scène, littérature, cinéma, métiers d’art, muséologie, histoire, patrimoine et culture scientifique.

« La Ville de Laval est un partenaire incontournable du développement culturel régional et cet appui à notre jeune organisation démontre combien le dossier culturel demeure une priorité pour l’administration municipale. Grâce à ce financement, le CRCL poursuivra cette année le déploiement de ses activités de concertation, notamment l’élaboration du Plan de développement culturel de la région de Laval », souligne Marianne Coineau, directrice générale du CRCL                                            
Sur la photo:
Guylaine Archambault (2e Vice-présidente), Sébastien Gilbert-Corlay, Raynald Adams
(observateur), Pascal Chevarie, Talia Hallmona, Charles Martin, Sylvie Lemay (1ère Vice-
Présidente), Geneviève Roy, Dominique Bodeven (Trésorière), Marie-Ève Tanguay
(Secrétaire), Sylvie Lessard (Présidente), Marianne Coineau (Directrice).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.