Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 mars 2018 - 08:22

Deuxième édition de la Semaine des arts au Collège Montmorency

Par Salle des nouvelles

La Semaine des arts revient pour une seconde année au Collège Montmorency, du 19 au 23 mars, cette fois autour du thème du « Choc esthétique ». 

Tout au long de la semaine, étudiants et professeurs réfléchiront sur ce qu’est de vivre un « choc esthétique ». C’est ce thème qui a inspiré les artistes qui viendront à leur rencontre pour présenter spectacle, conférence, atelier, exposition ou projection, le tout dans le cadre de disciplines artistiques enseignées au Collège. 

À propos de la Semaine des arts
La Semaine des arts est un événement qui permet à toute la communauté montmorencienne d’être en contact direct avec divers artistes, leur passion et leur travail. Elle offre la possibilité d’enrichir sa formation par une ouverture à l’univers culturel. Le but est de créer des ponts entre la formation générale, les disciplines spécialisées et l’expression artistique. Dans une perspective pluridisciplinaire, les programmes d'Arts visuels, de Techniques de muséologie, de Danse, de Cinéma et communication et de Littérature veulent ainsi mettre en valeur le volet artistique essentiel dans la formation des étudiants.

Programmation détaillée
La programmation détaillée de la Semaine des arts est disponible en ligne à l’adresse www.cmontmorency.qc.ca/semainedesarts.

Liste des artistes invités de la Semaine des arts 2018
- Mathieu Arsenault (écrivain)
- Benoît Blondeau (artiste en résidence)
- Jasmine Colizza (muséologue)
- Chloé Desjardins (artiste visuel)
- France Geoffroy (chorégraphe et danseuse) et une partie de sa troupe
- Marie-Paule Grimaldi (poète et slameuse)
- Priscilla Guy (danseuse et vidéaste)
- Queen Ka (slameuse)
- Keith Kouna (auteur-compositeur-interprète)
- Étienne Lepage (dramaturge)
- Sarah Lévesque (scénariste et journaliste)
- Sylvie Moreau (comédienne et metteure en scène)
- Sayeh Sarfaraz (artiste visuel)
- Alexandre Soublière (écrivain)
- Guillaume Vallée (cinéaste)
- Zïlon (artiste pluridisciplinaire)


Le Grand Continental
Le Collège présentera la version montmorencienne du Grand Continental de Sylvain Émard le mardi 20 mars à 13 h 45 au gymnase triple. Après huit semaines de répétition dirigées par Claudia Chan Tak, près de 50 étudiants et membres du personnel présenteront la plus contemporaine des danses en ligne. Un spectacle à voir!

Des activités grand public
Bien que la plupart de ces activités s’adressent avant tout aux étudiants du Collège, le grand public pourra aussi participer à certaines activités de cette Semaine des arts. C’est le cas notamment du spectacle d’ouverture, à la Salle André-Mathieu le 19 mars à 13 h 30, où seront réunis sur scène les artistes Guillaume Vallée, France Geoffroy, les danseurs Marie-Hélène Bellavance et Georges-Nicolas Tremblay (duo chorégraphié par Chantal Lamirande) et la slameuse Queen Ka. Également, le public pourra assister à la pièce de théâtre Nordicité : des pas sur le cercle le 21 mars à 13 h ou à 19 h 30 à la Maison des arts de Laval.

Plusieurs autres activités auront lieu, notamment la projection du film d’Agnès Varda, Visages et villages et du documentaire L’Art fait du bien. On pourra également voir dans le Collège les expositions des œuvres des étudiants en Arts visuels et les photos des étudiants en Cinéma et communication. Enfin, à la bibliothèque sera présentée une exposition de Les Impatients, un organisme qui vient en aide aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale par le biais de l’expression artistique.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.