Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 avril 2018 - 09:00

La Bibliovente des Bibliothèques de Laval est de retour

Par Salle des nouvelles

L’édition 2018 de la Bibliovente, la mégavente annuelle des Bibliothèques de Laval, aura lieu pour une 11e année consécutive à l’aréna Cartier, situé au 100, montée Major derrière la station de métro Cartier.

Pour l’occasion, plus de 35 000 documents usagés (livres, revues, CD, DVD et autres, en français et en anglais) seront offerts à 3 $ le kilo. Le 4 mai de 17 h à 21 h et le 5 mai de 10 h à 16 h, ce seront des occasions idéales pour les amateurs de lecture et de DVD de venir renflouer leurs bibliothèques personnelles, à petits prix.

« Instaurée au début des années 1980, la Bibliovente est devenue une véritable tradition pour les amoureux des livres. L’an dernier, près de 3 000 personnes s’y sont rendues et y ont fait de belles trouvailles. Pour la Ville, cet événement permet d’atteindre deux objectifs : donner une seconde vie à des documents de qualité et soutenir le programme d’animation culturelle des Bibliothèques de Laval puisque tous les profits recueillis y sont investis », a souligné Aram Elagoz, conseiller municipal de Renaud et responsable des dossiers touchant les bibliothèques.

Les modes de paiement Interac et en argent comptant seront disponibles à toutes les caisses. Les citoyens sont invités à amener leurs sacs et leurs boîtes et à arriver tôt, car les livres pour la jeunesse et les bandes dessinées s’envolent rapidement.

De plus, une fois la vente terminée, les livres invendus seront offerts à des organismes reconnus par la Ville de Laval, selon des modalités préétablies.

Restez à l’affût des préparatifs dans l’événement Facebook Bibliovente 2018, sur la page des Bibliothèques de Laval.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.