Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 mai 2018 - 07:01

Théâtre

La Troupe de théâtre Parlevent présentera la comédie Week-end

Pour ouvrir sa treizième saison, la Troupe de théâtre Parlevent présentera la comédie Week-end, dans laquelle des personnages hautement colorés sont pris dans des situations à la fois cocasses et imprévisibles. Elle sera présentée les 1er et 2 juin, à 20h, de même que le 3 juin, à 14h, à l’école secondaire Horizon-Jeunesse, 155 boulevard Sainte-Rose Est, à Laval.

L’histoire de cette pièce de théâtre imaginée par le dramaturge britannique Noël Coward met en scène la riche famille Bliss, qui séjourne le temps d’un été dans une maison de campagne. S’ennuyant profondément de la vie trépidante de Londres, chaque membre de la famille invite une personne d’intérêt sans consulter les autres, ce qui entraîne un chassé-croisé hilarant. Les pauvres invités sont tour à tour manipulés, traités parfois grossièrement, sinon complètement oubliés.

Gérard Olivier, Suzanne Lancup, Constance Cormier et Christophe Kapuschenski donneront vie aux membres de la famille, dont les intentions sont parfois douteuses, alors que Jacques Deschatelets, Lyne Hottin, Marylou Bouvier et Simon Métivier incarneront les invités qui sont victimes des Bliss. Dominique Escrivano sera pour sa part la bonne, qui pimentera aussi la vie de la famille Bliss. La mise en scène est assurée par Richard Ratelle.

Les billets sont vendus au coût de 20$ sur le site de la Troupe de théâtre Parlevent www.parlevent.ca . Ils seront également en vente avant chaque représentation. Il est possible d’effectuer une réservation en communiquant avec la troupe, au 450 934-9088.

Pour information : Richard Ratelle, 450 934-9088.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.