Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 juin 2018 - 12:00

L'Harmonie de Laval reçoit André Moisan et Éric Champagne

Par Salle des nouvelles

Afin de terminer la saison en beauté, l’Harmonie Laval invite le clarinettiste André Moisan pour la création d’un concerto pour clarinette et ensemble à vents du compositeur Éric Champagne.

Sous la direction de Patrick Morin, le concert sera présenté le samedi 9 juin 2018, à 20 h, à la Maison des arts de Laval.

André Moisan occupe le poste de clarinette basse et de saxophone solo à l’Orchestre symphonique de Montréal depuis 1999. Il est également professeur agrégé à la faculté de musique de l'Université de Montréal où il enseigne depuis 1989. M. Moisan est un ami de longue date de l’Harmonie Laval dont il a été le directeur musical en 1990 et 1991.

Éric Champagne

Éric Champagne est un compositeur bien de chez nous qui a vu sa musique interprétée au Québec et à travers le Canada, aux États-Unis, en Europe et en Inde par des ensembles et solistes de renom. Récipiendaire du prix Opus Découverte de l’année en janvier 2014, Éric Champagne détient une maîtrise en composition de l'Université de Montréal. Il a travaillé, entre autres, auprès des compositeurs Michel Tétreault, François-Hugues Leclair, Michel Longtin, Denis Gougeon, Luis de Pablo, José Evangelista, John McCabe et Gary Kulesha.

Mentionnons également que M. Champagne est membre de l’Harmonie Laval, à la clarinette basse, depuis 1997.

L’Harmonie Aurora en concert

Fondée en 2013, l’Harmonie Aurora est un ensemble débutant qui fait la promotion de l’apprentissage des instruments à vent ou à percussion à tout âge. Aujourd’hui formé de plus de 50 musiciens, l’ensemble présentera son concert annuel Danse Danse Évolution le samedi 9 juin 2018, à 14 h, à la Maison des Arts de Laval.

Pour tous les détails et pour vous procurer vos billets, visitez le: harmonielaval.org

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.