Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juin 2018 - 14:19 | Mis à jour : 14:56

Jusqu’à vendredi

Plongez dans l’univers de Bernard Séguin-Poirier à la salle Pauline-Julien

Par Salle des nouvelles

Dès les premiers pas dans la salle Pauline-Julien du Cégep Gérald-Godin, on plonge dans l’univers de l’artiste émailleur Bernard-Séguin-Poirier. Son monde est grandiose, coloré et impressionnant sans contredit.

L’exposition Retrouver l’équilibre, présenté jusqu’à 21h ce soir ainsi que jeudi et vendredi comprend près de 100 tableaux. « Il y a trois ans de travail derrière cette démarche et plus de 10 000 lb de tableaux. Plusieurs thèmes sont abordés dans ceux-ci et mon objectif est de susciter des émotions chez la personne qui le regarde », indiquait-il à Néomédia Vaudreuil-Soulanges lorsque rencontré sur place cet avant-midi.

Il nous confiait que plusieurs classes d’écoles primaires étaient passées pour admirer les oeuvres. « Les enfants se sont assis devant les toiles et ils les fixaient avec de grands yeux », confie le principal intéressé qui a célébré récemment ses 50 ans de carrière.

Volet participatif

En plus de pouvoir contempler les 98 tableaux hors normes de l’exposition, il est aussi possible de participer à sa manière. « Les visiteurs intéressés peuvent confectionner leur propre réalisation et repartir avec celle-ci à la maison. On recevra aussi les visiteurs avec de la nourriture et des breuvages », précisait M. Séguin-Poirier.

Il est aussi possible de ramener à la maison un petit bout de Séguin-Poirier. Comment? En se procurant l’une de ses oeuvres en petit format ou encore l’un des produits dérivés faits à partir de celles-ci. On peut notamment acheter des assiettes, des foulards, des coussins ou des chandails aux couleurs de son oeuvre favorite.

De son côté, la directrice générale et artistique de la salle Pauline-Julien, Annie Dorion ne cachait pas son enthousiasme. « C’est la première exposition artistique dans notre salle et on est très heureux que ce soit celle d’un artiste à la renommée internationale comme M. Séguin-Poirier. On espère que les gens profiteront de cette chance unique de voir ses oeuvres exposées dans la région », concluait-elle.

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.