Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 octobre 2016 - 08:09 | Mis à jour : 09:51

Arrestation d’un suspect pour meurtre à Laval

Par Salle des nouvelles

Le Service de police de Laval a procédé à l’arrestation de Mitchell Robert Cousins âgé de 29 ans, pour le meurtre de Ferdinando Belmonte, 22 ans, survenu le 28 juin dernier à Laval.
 
L’enquête, en collaboration avec la Police régionale de Waterloo, a permis aux policiers de Laval de procéder à l’arrestation du suspect à Kitchener en Ontario, en soirée mardi dernier.  Des perquisitions, dont son domicile, ont permis de localiser plusieurs éléments de preuve visés par les mandats. Avec le support des enquêteurs des crimes majeurs de la Police régionale de Waterloo, plus d’une vingtaine de témoins ont été et vont être rencontrés, dans la région de Kitchener ainsi qu’à Laval et Montréal.
 
Le prévenu a comparu hier en Ontario et il va comparaitre dans les prochains jours au palais justice de Laval.
 
Cousins fait face à une accusation de meurtre et d’autres chefs d’accusation à être déterminés par le directeur des poursuites criminelles et pénales.
 
Rappelons que la victime avait été atteinte par projectiles d’arme à feu, vers 19 h 55, au 4808 Lévesque à St-Vincent-de-Paul, et que son décès avait été constaté devant le logement.
 
Toute information au sujet de ce dossier sera traitée confidentiellement via la ligne info 450 662-INFO (4636) ou via le 911 en mentionnant le dossier LVL 160828 081.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.