Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 mars 2017 - 13:57 | Mis à jour : 14:00

Opération antidrogue : 7 arrestations et saisie de cocaïne

Par Salle des nouvelles

Le Service de police de Laval a procédé hier à une opération antidrogue reliée à du trafic de cocaïne. Cette opération s’inscrit dans le cadre du projet Domino qui a débuté en octobre 2016 à la suite d’une information reçue du public.
 
Près de 25 policiers ont participé à des perquisitions visant deux adresses, à Laval. La première, au Bar le Patriote du 67 Boul. St-Elzéard, et la deuxième, dans une résidence privée du secteur de Vimont. Sept hommes, âgés entre 20 et 60 ans, ont été arrêtés et ont été accusé de trafic, de possession dans le but de trafic, de possession simple, d’entreposage négligent d’une arme à feu et de bris de condition. Un d’entre eux a été pris en charge par les services d’Immigration Canada et trois autres comparaîtront ce matin au palais de Justice de Laval..
 
Les deux adresses ont déjà fait l’objet de perquisitions par le passé. 
 
Résultat de la saisie:
plus de 100 gr de cocaïne, valeur de 10 000$
plus de 2 500 gr de cannabis, valeur de 10 800$
une dizaine de bouteilles d’alcool
près de 10 000$ en argent
une arme longue
 
Toute personne désirant communiquer de l'information concernant ce dossier, ou pour un autre cas de trafic de stupéfiants, peut le faire confidentiellement via la Ligne-Info du Service de police de Laval en composant le 450 662‑INFO (4636).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.