Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 juin 2017 - 11:17

Le Service de police change ses pratiques pour mieux protéger les citoyens lors de grands événements

Par Salle des nouvelles

À la suite de la 11e édition de la Grande Fête des pompiers de Laval, le Service de police tire un bilan positif de l’ensemble des nouvelles mesures de sécurité déployées dans le cadre de cet événement d’envergure. Cette fête familiale a été l'occasion, pour les policiers, de mettre en œuvre un plan minutieusement préparé.
 
« Nous avons le devoir de nous adapter en ce sens. Le nombre croissant d'attaques terroristes dans le monde nous y oblige. Les citoyens ont un grand sentiment de sécurité à Laval et nous voulons le maintenir. J’étais sur place hier, et plusieurs personnes sont venues me voir pour exprimer leur satisfaction à sentir la présence marquée des policiers », souligne le directeur du Service, Pierre Brochet.
 
L’actualité change les pratiques policières
Les tristes événements survenus à travers le monde et revendiqués par des groupes terroristes ne sont pas étrangers à ces nouvelles mesures pour renforcer la sécurité dans la Ville.
« Plus spécifiquement, hier, les participants ont été à même de constater quelques-unes des mesures prises, notamment l’utilisation de camions-bennes pour sécuriser les coureurs, des cloches de béton de plus de 1500 lb pour bloquer les accès au site et un convoi d’escortes qui ceinturait le départ et l’arrivée des coureurs. Plus de consignes ont aussi été communiquées aux bénévoles lors de cette journée », explique le responsable de la sécurité routière à Laval, l’inspecteur Jean-François Rousselle.
 
Une formation incontournable dédiée à ces phénomènes
Depuis quelques mois, le Service de police offre de la formation à ses policiers pour maîtriser les nouvelles mesures de sécurité dans les sites événementiels et mieux détecter les comportements anormaux dans les foules. Ces formations sont directement liées aux Stratégies lavalloises de prévention de la radicalisation menant à la violence, une initiative du Service de police et des partenaires lavallois (novembre 2016), pour mieux connaître et agir face à ce phénomène émergeant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.