Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 juin 2017 - 09:42

Une nouvelle convention collective pour les policiers de Laval

Ville de Laval et ses policiers en arrivent à une entente négociée

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval prend acte du résultat du vote des membres de la Fraternité des policiers de la Ville de Laval qui ont accepté, dans une très large majorité, l’entente au sujet de la nouvelle convention collective et de la restructuration du régime de retraite. Cette nouvelle est reçue de façon très favorable par les autorités de la Ville qui ont toujours cru que la négociation était la meilleure des voies pour en arriver à une entente.
 
« J’ai toujours eu confiance au processus de négociation et, aujourd’hui, je me réjouis de cette excellente nouvelle. Le processus sera officialisé lors de la prochaine séance du comité exécutif, le mercredi 14 juin, par la signature formelle de l’entente. En plus de la signature de la convention collective, nous en sommes arrivés à une entente en matière de gestion du fonds de pension, et ce, en tout respect des mêmes paramètres qui nous avaient guidés pour nos ententes avec l’ensemble de nos autres groupes d’employés », a déclaré Marc Demers, maire de Laval.
 
Pierre Brochet, directeur du Service de police, affirme quant à lui : « Durant les longues négociations, les Lavallois ont toujours pu compter sur des policiers présents et engagés. Je tiens d’ailleurs à les remercier publiquement pour la qualité constante des services offerts aux citoyens ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.