Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 juin 2017 - 14:23

Policiers à vélo dans les rues de Laval

Par Salle des nouvelles

À l'approche de la période estivale, le Service de police de Laval déploie sa patrouille à vélo, et ce, jusqu'au 14 septembre. Au total, 12 policiers patrouillent dans les lieux publics, les parcs, les berges et les pistes cyclables du territoire. De plus, ils assurent la sécurité dans les événements en plein air, les spectacles et autres rassemblements publics. 

La patrouille à vélo a pour mission d'intervenir en cas de désordres urbains et d'incivilités dans les lieux publics. Leur mandat : faire respecter la réglementation municipale et le Code criminel, ainsi qu'assurer la quiétude des citoyens lavallois. Les policiers de Laval assurent aussi de faire respecter la règlementation municipale sur les parcs, notamment les heures de fermeture. 

N'hésitez pas à venir discuter avec les policiers à vélo​
 
Lorsque vous croiserez les policiers à vélo cet été, venez échanger avec eux sur des situations que vous  observez dans votre quartier ou sur tout autre sujet de sécurité qui vous préoccupe. 

Suivez-les aussi sur la page Facebook et Twitter du Service de police. 

Le partage de la route est souhaité entre les piétons, les cyclistes et les automobilistes
 
La cohabitation entre piétons, cyclistes et automobilistes est un défi de taille pour tous les milieux urbains. C'est pour cette raison que la patrouille à vélo assurera aussi la sécurité de tous en répondant aux plaintes et en réglant certains conflits qui pourraient survenir dans les parcs. 

Pour des conseils de sécurité et pour en savoir plus sur les règlements pour les piétons, nous vous invitons à visiter la section Prévention du site Web du Service de police.  ​

Les conseils de nos partenaires
Avant de prendre la route, prenez le temps de vous remémorer les consignes liées à la bonne pratique de cette activité physique. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.