Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 juin 2017 - 14:33

La patrouille nautique sécurisera les cours d’eau cet été

Par Salle des nouvelles

La patrouille nautique du Service de police commencera à sécuriser les cours d’eau à compter du samedi 24 juin 2017. Les patrouilleurs seront présents jusqu’en septembre pour veiller au respect de la réglementation relative à la navigation de plaisance, et ce, pour éviter les incidents qui pourraient survenir sur l’eau.
 
Endroits ciblés
Principalement, les policiers naviguent là où l’on retrouve le plus de plaisanciers, soit sur la rivière des Prairies en amont et en aval du barrage hydro-électrique jusqu’au lac des Deux-Montagnes. Ils seront aussi présents sur la rivière des Mille-Îles. 
 
Prévention
En plus de répondre aux appels d’urgence, les patrouilleurs effectuent des opérations de prévention et de surveillance sur les plans d’eau navigables. Ils assurent aussi une présence policière afin de prévenir les accidents, puisque plusieurs particularités des cours d’eau de Laval sont souvent inconnues des plaisanciers, notamment des chenaux étroits, le niveau d’eau  faible et variable ainsi que la température froide.
 
Conseils
Les policiers offrent quelques conseils aux plaisanciers :

  • Avoir en sa possession une preuve de compétence
  • Avoir suffisamment de vestes de flottaison individuelles en bonne condition et adaptées à la taille de chaque personne à bord
  • Ne pas conduire avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.