Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 septembre 2017 - 15:34

Centre communautaire au parc de Lausanne: Les travaux de construction débutent

Par Salle des nouvelles

C’est en présence du maire de Laval, Marc Demers, du conseiller municipal de Saint-Bruno et vice-président du comité exécutif de la Ville, David De Cotis, et de Nicolas Moukhaiber du Service de la gestion des immeubles de la Ville de Laval qu’a été donnée ce matin la première pelletée de terre du centre communautaire qui sera construit au parc de Lausanne, dans le quartier Vimont.
 
« La Ville de Laval est heureuse de pouvoir offrir aux Lavallois un endroit rassembleur où ils  pourront tisser des liens et profiter pleinement de leur vie de quartier. Cela sera rendu possible, entre autres, grâce à la cohabitation de plusieurs organismes du milieu dans un même édifice », a tenu à souligner M. Demers. Le maire a aussi profité de l’occasion pour saluer le travail du conseiller municipal du district : « M. De Cotis a œuvré de concert avec les gens du milieu afin que ce nouveau centre communautaire réponde adéquatement aux besoins des organismes, mais aussi des futurs usagers ». 
 
Ce bâtiment, d’une superficie de 1 400 m2, aura une vocation mixte : celle de chalet sportif et de centre communautaire. Celui-ci offrira, entre autres, des salles polyvalentes, des vestiaires, des services sanitaires, un espace casse-croûte et des espaces d’entreposage. De plus, il sera doté d’environ 80 cases de stationnement. Rappelons que l’on estime à 5,5 M$ le coût des travaux et que la Ville de Laval vise l’obtention d’une certification LEED Or pour cette nouvelle construction.
 
Les travaux commenceront au début du mois d’octobre et seront effectués par l’entreprise 7 Frères Construction.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.