Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 octobre 2017 - 10:08

Victimes d’attouchements et d’agressions sexuelles recherchées

Par Salle des nouvelles

Le 12 octobre dernier, le Service de police de Laval a procédé à l’arrestation d’Yvon Boulet, âgé de 71 ans, pour des attouchements et des agressions sexuelles qu’il aurait commis alors qu’il se trouvait en position d’autorité sur des jeunes filles d’âge mineur. Les crimes reprochés se seraient déroulés sur une période de plus de 20 ans.
 
Les faits :
L’accusé a travaillé comme instructeur de cours de conduite pour plusieurs écoles situées sur les territoires de Laval, de St-Eustache et de la Couronne Nord. Dans le cadre de ses leçons pratiques, il aurait tenu des propos vulgaires, à connotations sexuelles, et il aurait commis des attouchements sexuels sur ses jeunes élèves. De plus, afin d’éviter les représailles, il les aurait menacées de mort pour les contraindre au silence.
 
Compte tenu des faits rapportés, les enquêteurs de la division des agressions sexuelles ont des raisons de croire qu’Yvon Boulet aurait fait d’autres victimes et demandent à ces jeunes filles de le dénoncer à la police. La collaboration des parents est aussi sollicitée pour aborder le sujet auprès de leurs enfants et ne jamais banaliser aucun de ces gestes

Yvon Boulet, 71 ans
L’accusé a été libéré avec des conditions à respecter. Il sera de retour devant les tribunaux le 17 novembre prochain.
 
Toute personne qui aurait été victime de cet homme est invitée à nous contacter afin de déposer une plainte officielle via le 911 ou la Ligne Info 450 662‑INFO (4636). Dossier LVL 170504 024.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.