Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 avril 2018 - 14:37

Le déploiement de la collecte des matières organiques s’accélère à Laval

Par Salle des nouvelles

Bonne nouvelle ! Tandis que la collecte résidentielle des matières organiques s’étendra à plus de 46 000 nouveaux foyers au courant de l’année 2018, la Ville de Laval annonce une accélération du déploiement des bacs bruns sur tout son territoire.

« Déterminée à améliorer sa performance dans la gestion des matières résiduelles, notre administration s’est engagée à offrir la collecte des matières organiques aux 130 000 maisons unifamiliales et bâtiments de sept logements et moins d’ici 2020. Comme la réponse des Lavallois est hautement positive, je suis fier d’annoncer que tous les bacs bruns seront finalement livrés d’ici la fin 2019, soit un an plus tôt que prévu », a déclaré Marc Demers, maire de Laval.

Phases de déploiement

Dès la fin du mois d’avril, 27 500 foyers lavallois recevront leur trousse de collecte. À compter de la fin août, 18 600 adresses s’ajouteront aux parcours existants, totalisant ainsi plus de 84 000 ménages participants et complétant 65 % de l’ensemble du déploiement. Toutes les rues non desservies à ce jour le seront en 2019.

La carte détaillée du déploiement peut être consultée en ligne au www.allezlesbruns.laval.ca

Démarrée à l’automne 2016, cette importante phase d’implantation se poursuit progressivement. L’objectif : satisfaire aux exigences gouvernementales visant la valorisation de 60 % des matières organiques générées sur le territoire. À noter que certains secteurs de Champfleury, Chomedey et Laval-des-Rapides bénéficient de ce service depuis 1996.

Bénéfices environnementaux

« En détournant du site d’enfouissement les résidus verts et alimentaires pour les transformer en compost, la Ville de Laval diminue le volume de déchets enfouis. Cette mesure réduit les émissions de gaz à effet de serre, qui contribuent grandement aux changements climatiques. De plus, le compost obtenu est un engrais naturel contribuant à enrichir les sols. Ce qui vient de la terre retourne à la terre », fait savoir Virginie Dufour, membre du comité exécutif, conseillère municipale de Sainte-Rose et responsable des dossiers environnementaux.

En 2017, près de 8 000 tonnes de matières organiques ont été valorisées, ce qui représente une moyenne de 250 kg par foyer. Cela signifie également que ce sont 800 camions pleins qui n’ont pas été envoyés au site d’enfouissement, un bilan positif qui ne fera que croître annuellement avec le déploiement du service à l’ensemble du territoire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.