Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 août 2017 - 14:07

Injustice pour les citoyens de Laval – Appel à l’action

Enceinte, j’avais des questions
Pour combien de temps encore vais-je souffrir de ce fameux mommy-brain? Comment les femmes enceintes de plus de 38 semaines réussissent-elles à se raser les jambes? C’était le genre de questions que je me posais en tant que femme enceinte pour la première fois. Des questions peut-être banales vous dites-vous, mais pas pour moi! Mais j’avais aussi des questions plus sérieuses comme : est-ce que c’est normal d’avoir peur de l’accouchement, comment fait-on pour allaiter un bébé et comment peut-on prévenir la dépression post-partum? Ayant déjà souffert de dépression antérieure, cette dernière question me préoccupait beaucoup. Et plus mon bedon grossissait, plus je ressentais un besoin urgent de connaître la réponse. 

À Mieux-Naître à Laval, des réponses et beaucoup plus
À Mieux-Naître à Laval (MNL), le seul centre de ressources périnatales (CRP) à Laval, j’ai trouvé des réponses à mes questions et beaucoup plus. J’y ai trouvé des ressources qui ont dissipé mes soucis et m’ont donné confiance en tant que future puis nouvelle maman. Entre autres, j’ai trouvé de l’information pertinente et à jour dans la bibliothèque (prêt de livres gratuit) bien garnie en matière de grossesse, allaitement, post-partum, etc.  J’ai participé à des rencontres prénatales avec des démonstrations, des vidéos, un intervenant masculin pour les papas et une formatrice accompagnante à la naissance hyper compétente. J’ai obtenu du soutien à l’allaitement lors des rencontres de la Ligue La Lèche. J’ai puisé de l’expérience des autres mamans lors des café causeries. Je me suis préparée à l’accouchement physiquement et mentalement avec les cours de ballon forme et de yoga. Finalement, je me suis même fait de très bonnes amies qui sont là pour moi quand j’en ai vraiment de besoin. Vous savez, le genre d’amie qui t’apporte des plats prêts à manger quand tu es trop épuisée pour cuisiner, qui sort magasiner avec toi même si elle n’a rien à acheter ou encore, qui t’appelle (oui, oui, pas juste par texto) quand elle veut sortir avec toi et qui te fais connaître les meilleurs blogs de mamans sur Internet.

La fermeture imminente : une triste nouvelle
Tout ça pour dire que je m’imagine très difficilement avoir une deuxième grossesse sans le soutien de MNL. Voilà à quel point ce CRP est important pour moi. Maintenant, je vous apprends une nouvelle atroce que je n’arrive toujours pas à comprendre : MNL est en train de fermer ses portes faute de financement! Pourquoi?  Parce que le Ministre de la santé, M. Gaétan Barrette, pense que « l’offre actuelle en périnatalité à Laval est adéquate » sans la présence d’un CRP! Euh, désolée monsieur le Ministre, ce n’est pas vrai du tout. Aucun autre organisme à Laval n’offre les services qu’on retrouve chez MNL. Ce qui me choque le plus, c’est que 10 autres régions au Québec ont droit à un CRP financé par son ministère, jusqu’à aussi loin que Rimouski! Mais dans la 3ème plus grande ville en population au Québec, celle qui connait la plus forte croissance au Québec (avec plus de 4 300 bébés par année), le Ministre refuse de fournir les services! Est-ce que tu es fâché ? Moi beaucoup!
Injustice pour les familles lavalloises

En tous cas, si MNL ferme ses portes (malgré qu’on se batte férocement pour le garder ouvert), ça serait une vraie grosse claque au visage pour les familles lavalloises. Mais pourquoi cette claque? M. Barrette, comprenez-vous vraiment notre situation? Je me sens agressée par cette injustice, alors je me défends comme un chien de garde. Croyez-moi, ce n’est pas fini pour Mieux-Naître à Laval!

Passons à l’action!
Si, comme moi, tu crois que la fermeture de MNL n’a aucun sens, c’est maintenant qu’il faut agir. Joins la Coalition Pour nos bébés (pournosbebes.org) pour recevoir les Infolettres et suivre l’évolution de MNL. Partage les publications Facebook de MNL, écris à ton député, et au ministre de la santé pour leur dire à quel point tu es choquée que MNL ferme. Voici mon message :

M. BARRETTE, JE NE SUIS PAS D’ACCORD QUE MNL FERME SES PORTES ET J’INSISTE POUR QUE VOUS LUI ACCORDIEZ LE FINANCEMENT NÉCESSAIRE POUR QUE LES FAMILLES DE LAVAL SOIENT TRAITÉES COMME CELLES DES AUTRES RÉGIONS! ACCEPTEZ DE RENCONTRER LA DIRECTION DE MNL ET PRENEZ LA SAGE DÉCISION QUI S’IMPOSE!


Kellie Piché
Mère de Lionel, 7 mois, Laval

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.