Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 mars 2015 - 10:17

Conseil municipal : la webdiffusion s’amorcera en mai

Ghislain Plourde

Par Ghislain Plourde, Journaliste

Twitter Ghislain Plourde
Toutes les réactions 2

La première webdiffusion du conseil municipal de Laval aura lieu le mardi 5 mai prochain à compter de 19 h. C’est la firme MaestroVision qui a remporté l’appel d’offres en plus de passer, avec succès, le banc d’essai réalisé lors de la séance du conseil du 10 mars dernier.

Le contrat octroyé est de 22 000 $, annuellement, comprenant la webdiffusion des réunions (13 800 $\an) ainsi que les assemblées de consultation publique et des interventions de représentants de la ville (8 200 $). Cependant, une charge supplémentaire, inconnue pour l’instant, s’appliquera si la réunion municipale se prolonge au-delà de 23 h.

L’entente, d’une durée de deux ans, est assortie de trois options de reconduction d’un an chacune.

La Ville prévoit, aussi, des travaux de réaménagements physiques à la salle du conseil pour permettre d’améliorer la qualité visuelle et auditive de la webdiffusion.

«Déterminés à rendre l’exercice de la démocratie municipale plus accessible et transparent, nous sommes heureux d’offrir aux Lavallois la possibilité de visionner les séances du conseil municipal sur notre site Internet, en direct ou en différé. Il nous apparaît important d’offrir ce service à nos citoyens. Les décisions prises par le conseil municipal sont publiques et concernent l’ensemble de la population», a soutenu, par voie de communiqué, le maire Marc Demers.

Précisions sur les coûts

À l’origine, l’appel d’offres de la Ville de Laval établissait un coût de 200 000 $ à 249 000 $ pour la réalisation du contrat. Or, il s’agissait d’un ordre de grandeur pour la durée totale du pacte, incluant les trois années d’option.

«On parle d’un coût estimé à 2 000$ par séance, soit 12 000$ par année ou 24 000$ pour le contrat de 2 ans. Le montant total estimé pour cet appel d’offres (incluant les possibilités de reconduction) s’approchant du seuil de 200 000$, la Ville se devait d’émettre un appel d’offres public ouvert à tous», explique Valérie Sauvé du Service des communications de la Ville de Laval.

Les Lavallois et autres personnes intéressées pourront suivre les séances du conseil municipal à distance via le www.laval.ca

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Ceux qui facture ce montant la...Je me demande bien ou ils ont pris leurs chiffres. Vraiment une façon de profiter du système. Je fait ça depuis maintenant 10 ans. Et a ce que je vois...Encore les citoyens qui paye pour ca.

    FRANCIS DANIEL - 2015-03-26 11:56
  • Je trouve que la Web diffusion des réunions est un principe vraiment novateur. Il faut rendre accessible les informations et des conseils municipaux. C'est en faisant cela que l'on pourra impliquer au mieux la population à la politique local des villes et communes. L'agence qui a créé notre site internet nous signalait qu'il est important d'impliquer les internautes, de leur donner du sens à leurs actions pour que l'intérêt suive. En se sens, la webdiffusion des conseils municipaux est intéressant.

    tistoufou - 2015-09-07 09:10