Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 octobre 2015 - 16:54 | Mis à jour : 17:00

Jeremy Dohan sera candidat pour le Parti conservateur du Québec dans Fabre

Par Salle des nouvelles

Équipe Adrien Pouliot – Parti conservateur du Québec (PCQ) annonce qu’il présentera un candidat dans chacune des quatre élections partielles. Jeremy Dohan sera candidat pour le PCQ dans Fabre.

M. Dohan est étudiant au premier cycle à l’Université de Concordia et croit fortement aux concepts de responsabilité financière et de liberté économique. Il fait partie de la génération trompée depuis 40 ans par les gouvernements québécois qui devra payer pour les pots cassés de l’iniquité intergénérationnelle et l’endettement de 270 milliards $ que devront assumer les jeunes comme lui.

Le candidat dans Fabre et ses homologues dans les circonscriptions de Beauce-Sud, de René-Lévesque et de Saint-Henri—Sainte-Anne en ont ras le bol de voir les Québécois pressés comme des citrons. « J’en ai assez de verser la moitié de mon chèque de paie en impôts et taxes de toutes sortes pour des services universels coûteux, mal administrés et de payer pour les gras dur du système », s’est exclamé M. Jovanovic.

Adrien Pouliot, le chef du Parti, s’est dit enchanté de pouvoir compter sur quatre candidats ayant de solides valeurs. Il a rappelé aux fédéralistes de ces quatre circonscriptions que le PCQ est la vraie alternative aux Libéraux. « François Legault est un péquiste et un séparatiste dans l’âme. La CAQ a perdu ses principaux représentants fédéralistes. Le PCQ est la seule alternative aux fédéralistes qui n’ont pas confiance aux Libéraux. Cette élection partielle est l’occasion de lancer un message au gouvernement Couillard que seulement équilibrer le budget ne fera que permettre au Québec de conserver le championnat des juridictions les plus taxées, les plus dépensières et les plus endettées d’Amérique du Nord. Il faut aller plus loin et repenser le rôle de l’État », a conclu M. Pouliot.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.