Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 septembre 2016 - 08:41

Annonce de la modernisation de l’ONÉ

Le maire de Laval, Marc Demers, se réjouit de la modernisation de l’Office national de l’énergie

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le maire de Laval, Marc Demers, a accueilli favorablement la décision du Ministre des Ressources naturelle, Jim Carr, de moderniser que l’Office national de l’énergie. « Les événements de cette semaine ont clairement démontré que cette institution souffrait d’un grand déficit de crédibilité. L’ONÉ ne disposait plus de la confiance du public et un changement de cap s’imposait » a déclaré le maire Demers. 

Le maire Demers a rappelé que le projet d’oléoduc d’Énergie-Est constitue un enjeu de premier ordre pour les canadiens à cause de son envergure (4 600 km de long et une capacité d’un million de barils par jour) et à cause des immenses risques qu’un tel oléoduc fait courir aux citoyens des régions qu’il traverse.  «  Les citoyens doivent pouvoir compter sur un processus de consultation crédible pour obtenir une opinion neutre sur l’opportunité de rehausser la production de pétrole bitumineux et de permettre le transport d’une telle quantité d’hydrocarbures à travers nos forêts, nos cours d’eau et nos villes. Dans sa forme actuelle, l’ONÉ ne pouvait prétendre mener une consultation impartiale » a conclu le maire Demers. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Je me suis toujours demandé pourquoi que le projet ne passe pas vers l'ouest car il n'y aurais qu'une seule province a traversée et de plus c'est plus court donc, moins coûteux. Si la Colombie Canadienne (et aussi les États-Unis) ne veulent pas de ce oléoduc pourquoi le rentrer de force dans notre cour. L'Oléoduc, on en veut pas C'EST CLAIR.

    Pierre L'Heureux - 2016-09-03 14:51