Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 septembre 2016 - 15:15

Le Parti Laval annonce l’arrivée de deux nouveaux représentants dans ses rangs

Par Salle des nouvelles

Le Parti Laval accueille Fabrice Kamion et Louis-Philippe Beaulac à titre de représentants dans les districts respectifs de Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul. 
 
Fabrice Kamion et la mobilisation de Saint-François
Détenteur d’un baccalauréat en agronomie, d’un diplôme d’études supérieures et spécialisées en gestion des ressources animales et végétales, d’une maîtrise en sciences de l’environnement et actuellement doctorant en sciences de l’environnement, Fabrice Kamion travaille au Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de Lutte contre les changements climatiques du Québec. Il habite le quartier de Saint-François depuis maintenant 6 ans, où il s'implique fortement dans sa communauté. 
 
Au cours de ses différents mandats, Fabrice a su mobiliser les acteurs du milieu autour des projets concertés et mobilisateurs. La mise en place d’un jardin communautaire pour les mères monoparentales, d’un comité citoyen préoccupé par les enjeux de la circulation et de la sécurité publique, la mobilisation des parents à participer à la vie scolaire, la sensibilisation et mobilisation des jeunes autour des projets leur permettant de s’approprier leur milieu, la mise en place d’un journal mensuel de quartier permettant aux citoyens de s’exprimer sur des sujets qui les préoccupent et son rôle de président du conseil d'administration du Centre  d'aide à la réussite et au développement (CARD), font partie de ses nombreuses implications sociales.
 
"Je me considère artisan d’une approche qui favorise la consultation, la participation et la valorisation des initiatives citoyennes. Je me suis joint au Parti Laval parce qu'il s'agit d'une organisation qui prône la proximité avec les citoyens afin de redonner aux Lavalloises et aux Lavallois l’empowerment, ce levier incontournable pour la démocratie participative et le développement harmonieux de nos rues, de nos quartiers et de notre ville", s'est exprimé M. Kamion. 
 
Louis-Philippe Beaulac, un créatif engagé
Âgé de 28 ans, Louis-Philippe Beaulac est résident de Laval depuis sa naissance. Natif du quartier Duvernay, c'est le quartier Saint-Vincent-de-Paul qui a marqué son cheminement. C'est là qu'il a fait ses études secondaires, qu'il a travaillé pendant plus de dix ans dans les camps de jour et qu'il y travaille depuis trois ans comme enseignant au secondaire. 
 
Après ses études secondaires, il se dirige au Cégep Montmorency où il sera président de l'Association Générale des Étudiants de Montmorency (AGEM). Ayant obtenu son diplôme d’enseignement secondaire en univers social à l'UQAM, il décroche un poste d'enseignant au collège Laval dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul, qu’il occupe depuis 2013. 
 
En 2014, il fonde la Ligue d'improvisation de Laval (LIL), et cette réalisation lui permet d'être sélectionné comme l'un des cinquante citoyens modèles de la ville par la Société Littéraire de Laval dans le cadre du livre des 50 ans de Laval. 
 
Aujourd'hui, il espère insuffler aux jeunes de Laval une passion pour leur ville et veut redonner à Saint-Vincent-de-Paul ses lettres de noblesse. Il juge que ce quartier détient un potentiel incroyable qui a trop longtemps été oublié par l'administration publique. Il a décidé de rejoindre le Parti Laval à titre de représentant du district Saint-Vincent-de-Paul et président de la Communauté Jeunesse du Parti Laval (CJPL). Il voit en ce parti la seule réelle volonté d'innover et d'assurer une vie de quartier saine et prospère pour tous les Lavallois.
 
"Je me suis toujours promis que je ne ferais jamais le saut en politique sauf si une cause me tenait vraiment à coeur. Cette cause c'est Laval, ma ville.  Nous sommes ses propres citoyens et connaissons les forces et les faiblesses de notre ville, à nous de la rendre meilleure", a commenté M. Beaulac.
 
Une relève inspirante
Pour le chef intérimaire de la formation, Michel Trottier, l'implication de ces deux jeunes représentants est un gage de dynamisme pour le Parti. "Ces deux représentants sont jeunes et impliqués, et partagent tous les deux une vraie vision pour Laval, qu'ils veulent changer, améliorer et faire évoluer. Oui, les jeunes s'impliquent en politique et oui, leur vision de Laval de demain est inspirante et importante. Je suis convaincu que les citoyens de Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul apprécieront leur présence et leur soutien", a ajouté M. Trottier. 

D’ici quelques mois, le Parti Laval aura un représentant dans les 21 districts lavallois afin d'avoir un lien de proximité et un canal de communication avec les citoyens de Laval. Avec le départ du représentant de Marigot, Étienne Sakr, en raison de la poursuite de sa maîtrise à l'Université de Montréal, le Parti Laval compte maintenant 12 représentants, dont trois conseillers élus. Le Parti Laval mise sur la connaissance accrue des dossiers locaux par leurs représentants et de leur implication dans les organismes de leur secteur. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.