Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 septembre 2016 - 15:58

Le Parti Laval annonce la création d’une Communauté Jeunesse

Par Salle des nouvelles

Le Parti Laval, principale force d’opposition a l’Hôtel de ville de Laval, annonce la création de sa Communauté Jeunesse. Pilotée par le représentant du parti dans le district de Saint-Vincent-de-Paul, Louis-Philippe Beaulac, la communauté jeunesse a pour mandat de rassembler les forces vives des jeunes auprès des enjeux politiques de la ville de Laval, et d'agrémenter les processus politiques de l'énergie de ce groupe d'âge souvent délaissé par la classe politique.

Créativité et ouverture d'esprit

Avec sa communauté jeunesse et la coalition de 3 conseillers indépendants, le Parti Laval renvoi l’image d'un parti ouvert et dynamique, se distinguant  de la traditionnelle discipline de parti et des sanctions applicables par le caucus.

« Quand je participe aux discussions du Parti Laval avec le comité de coordination et les membres, on ne me traite pas différemment des autres membres, comme un membre de la communauté jeunesse ou comme un jeune sans expérience. On écoute mes idées et on valorise mes propositions, point. C'est sincère et apprécié. C’est la différence qui démontre la manière dont le Parti Laval fera de la politique», s’est exprimé Louis-Philippe Beaulac.

Mobilisation globale

Approchant les communautés anglophones et francophones, M. Beaulac espère mobiliser les jeunes et créer un échange intergénerationnel concret. Le 3 octobre prochain se tiendra la première action de la communauté jeunesse, dans le cadre d'un 5 @ 7 au 3 Brasseurs du Centropolis.

 "Nous allons avoir une conversation et accueillir tout le monde. Des jeunes intéressés et engagés dans la politique ou non. Parce que ça n’a pas d’importance. Ce sera une soirée décontractée et sociale bien-sur, mais on souhaite aussi échanger sur les problématiques de notre ville et les idées pour le futur. Qu'est-ce qui vous intéresse? Quelles sont vos idées? Comment la ville peut s’engager envers vous et avec vous? Comment la politique peut être significative et vous impliquer activement dans les décisions?»,  a expliqué M. Beaulac.

Connectivité 2.0

M. Beaulac affirme que les jeunes ont leur place au sein des débats publics, et que leur présence doit être prise en considération en se donnant les moyens de les rejoindre. «Les jeunes sont brillants et mobilisés même si on ne les voit pas dans la salle du conseil de ville. Ils debattent sur les médias sociaux et ont un point de vue important de la société. Les jeunes peuvent etre impliqués? Oui, assurément. Les medias sociaux ont un rôle important a jouer, et nous les utilisons afin de nous assurer d'avoir leur avis» a ajouté M. Beaulac

Vision et identité propre

M. Beaulac, professeur d’histoire de 28 ans enseignant au Collège Laval exprime clairement certaines vérités sur l'administration en place et les priorités qu'il juge biaisées. Il y a une autre manière de rassembler les jeunes et de les garder sur le territoire lavallois.

«L’administration en place a une obsession d’être comme Montréal, on doit mobiliser les jeunes mais pas en bâtissant un immense et coûteux centre aquatique centralisé. On veut des services locaux dans nos quartiers. À part quelques petits centres commerciaux et le Centre de la nature, il n’y a pas d'espaces communs accessibles pour nous. Et ça n’arrivera pas plus en construisant un faux centre-ville. On souhaite quelque chose d’organique et réel, si nous voulons une expérience de centre-ville, on peut facilement aller au centre-ville de Montréal» propose M. Beaulac.

Avec l’appui du chef intérimaire de la formation, Michel Trottier, les idées défendues par le président de la Communauté Jeunesse trouve écho dans les revendications du Parti a l’hôtel de ville. «Cette mentalité de mini-Montréal est néfaste. Ils ont un Centre-Bell donc on doit avoir une Place Bell. Ils ont un centre-ville donc on doit avoir un centre-ville, ils ont une grande bibliothèque donc on doit avoir une petite «grande Bibliothèque». Nous ne sommes pas Montreal, nous sommes Laval; nous sommes uniques et nous pouvons faire les choses différemment, et une des manières est de promouvoir la vision des jeunes par le biais de notre communauté jeunesse» s'est exprimé M. Trottier. 

La CJPL vous invite a son 5@7, le lundi, 3 octobre prochain au 3 Brasseurs du Centropolis.

 Les citoyens de Saint-Vincent-de-Paul peuvent faire appel à leur représentant en lui écrivant: louisphilippe.beaulac@gmail.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.