Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 septembre 2016 - 08:52

Étude sur la Société canadienne des postes

Le maire Demers plaide pour le maintien de la distribution du courrier dans les vieux quartiers

Par Salle des nouvelles

Le maire de Laval, M.Marc Demers, a réitéré sa position devant le Comité permanent des opérations gouvernementales quant au maintien de la distribution du courrier dans les vieux quartiers de Laval. « Plusieurs de nos citoyens vivent très bien avec les boites postales dans les quartiers récents dont les configurations s’y prêtent. Les règles du jeu sont claires pour ceux qui s’y établissent. Ce n’est pas le cas dans nos vieux quartiers plus densément peuplés, largement habités par des gens âgés ou par des personnes à mobilité réduite à qui ont enlèvent un service essentiel sans solution de rechange » a déclaré le maire Demers.   

Le maire a donc demandé que toutes les boîtes postales communautaires soient retirées des vieux quartiers. « Dans les quartiers plus récents, nous voulons que Postes Canada revoie systématiquement chacune de ses installations de Boîtes postales communautaires en collaboration avec nos fonctionnaires afin de nous assurer qu’elles répondent bien aux critères de sécurité et de fluidité de la circulation. Dans le cas où la situation est problématique, il faut que ces boîtes soient réinstallées ailleurs » a fait valoir le maire Demers. 

Pour tous les nouveaux développements à Laval, les futures installations de boîtes postales communautaires doivent être validées par un processus de consultation des services municipaux afin que ces boîtes respectent le cadre réglementaire municipal de Laval. « Nous désirons que Postes Canada s’occupe de ces boîtes postales communautaires en bon citoyen corporatif, soucieux de l’environnement, en intégrant des boîtes de recyclages de papier à ces installations. » a ajouté Marc Demers. 

Un historique navrant
Le maire Demers a profité de son témoignage pour dénoncer le comportement passé de Postes Canada. « Nous avons été confrontés à la décision unilatérale de Postes Canada d’abandonner la livraison du courrier à domicile. Dès l’application de cette décision, la Ville de Laval s’est butée à une absence d’écoute et de collaboration. Pourtant, en octobre 2014, une résolution du Conseil municipal témoignait de notre volonté de collaborer avec Postes Canada » a relaté le maire de Laval.  

Selon le maire, une solution négociée aurait permis d’envisager des aménagements plus conviviaux répondant à la fois aux objectifs corporatifs de rentabilité de Postes Canada et aux besoins des citoyens. Outre cet aspect, cela aurait également permis d’éviter des problèmes de sécurité et de diminuer l’angoisse des citoyens plus âgés ou handicapés résidant dans les vieux quartiers.

« La décision de Postes Canada a donné lieu à une implantation anarchique des boîtes postales. Nous aurions souhaité un interlocuteur plus conciliant, plus humain dans sa manière de réaliser ses objectifs. » En terminant, le maire Demers a réitéré qu’il adhérait aux critères de rentabilité et d’efficacité de Postes Canada « dans le respect de nos citoyens les plus vulnérables ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.