Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 octobre 2016 - 10:38

La première assemblée générale du Parti Laval adopte son conseil d’administration

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Les membres du Parti Laval ont adopté les statuts et règlements du Parti et ont élu les membres du conseil d’administration, dans le cadre de la première assemblée générale du Parti Laval hier après-midi, organisée dans la salle de réception d’un restaurant lavallois où plus de 60 membres se sont déplacés.
 
Après un préambule par le chef intérimaire du Parti Michel Trottier, les membres ont adopté à l’unanimité les statuts et règlements du Parti, qui prévoient notamment le processus de nomination de son chef et des candidats, des membres de son conseil d’administration et du comité exécutif, ainsi que tous les règlements constituant la régie interne du parti.
 
Un engouement pour le Conseil d’administration
L’assemblée d’hier était l’occasion pour les membres de nommer les 13 administrateurs du parti qui allaient siéger sur le conseil d’administration. Outre le représentant de la commission jeunesse, du caucus des élus, ainsi que le chef du parti, 10 postes étaient à combler. Avec 14 candidatures pour les 10 postes disponibles, les membres présents ont procédé à une élection afin de déterminer la composition du conseil d’administration. Voici la liste des personnes élues :
 
Louis-Philippe Beaulac (Commission jeunesse)
Jean Coupal (Caucus des élus)
Michel Trottier (Chef intérimaire)
Sonia Baudelot
Claude Larochelle
Claude Rousseau
Gregoire Bergeron
Johanne Trudeau
Nancy Cabana
Georges-Michel Raymond
Liane Dufour
Hanane Nasr
François Pilon  
 
Jeunesse et équilibre
Le chef intérimaire de la formation politique et conseiller municipal de Fabreville, Michel Trottier, s’est dit heureux de constater l’équilibre du conseil d’administration, où siègent 5 femmes. Fidèle à son désir d’innover, Michel Trottier mentionnait la place importante accordée aux jeunes par le parti, en octroyant un siège au président de la commission jeunesse du Parti au conseil d’administration et sur le comité exécutif.
 
« Le résultat d’aujourd’hui est complètement transparent. Toutes les candidatures étaient d’une grande qualité, il y a toujours moyen de s’impliquer activement dans le parti par le biais de nos comités et de nos événements. Je suis fier du professionnalisme de cette première assemblée, qui a mobilisé plusieurs membres qui commencent à s’intéresser à la politique par le biais de notre parti, c’est une excellente nouvelle », s’est exprimé Michel Trottier à la sortie de l’assemblée.
 
Le président de la commission jeunesse, Louis-Philippe Beaulac, a quant à lui souligner l’importance que le Parti accorde aux jeunes, en prévoyant dans ses statuts et règlements une place pour la commission jeunesse au sein des plus hautes instances décisionnelles du Parti.
 
 « Le désir d’innovation de ce parti n’est pas que des paroles, il est concret. Accorder à la commission jeunesse une place aussi importante, c’est un grand signe d’ouverture et d’initiative. Le Parti Laval veut prendre des décisions éclairées pour la jeunesse actuelle et les générations futures jeunes, j’en suis très fier », a commenté M. Beaulac, également représentant du district Saint-Vincent-de-Paul.
 
Le Parti Laval tiendra son prochain coquetel de financement le 7 novembre prochain. Entre temps, les membres du conseil d’administration tiendront une réunion afin d’élire les 7 membres qui composeront le comité exécutif du parti.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Au moin ce parti a l'avantage d'être ouvert et non apparent. La politique n'est pas seulement l'affaire d'une personne qui s'en fait une deuxieme carriere. Ce n'est pas seulement l'affaire de profiteurs qui ne cherche qu'a obtebnir le 15% pour avoir un retour d'argent et une carrière d'opposition et de bons lunchs. les comparaisons ne sont pas dures a faire. Voyez vous même. Bonne chance a ce parti ils ont au moins compris le sens et la valeur d'une démocratie ouverte.

    L'observateur - 2016-10-26 20:47